Blog - Conférences

Nombre de membres 139 membres
   


Rubriques

Déplier Fermer Divers

Déplier Fermer Protection

Déplier Fermer Sortie

Déplier Fermer Communication

Déplier Fermer Documents

Déplier Fermer Réunions

Déplier Fermer Animations

Déplier Fermer Conférences

Derniers billets
Archives
11-2017 Décembre 2017
L M M J V S D
        01 02 03
04 05 06 07 08 09 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
Conférences

10 ans de rénovation écologique ... vers un nouveau Rhône! 11/16  -  par Clotilde

Vendredi 4 novembre 2016 à Maclas  10 ans de rénovation écologique ... vers un nouveau Rhône! avec Frédéri BAC

Votre QUIZZ

Une trentaine de personnes ont assisté ce vendredi à la causerie animée par Frédéri Bac, de l’Ile de la Platière. Il est venu nous parler ce jour des travaux de restauration qui ont lieu sur leur site depuis déjà quelques années…

En effet, depuis 150 ans, le cours du Rhône a été sans cesse transformé, canalisé pour augmenter la navigation et utiliser son énergie : digues, hautes et basses, ouvrages de Girardon, barrages hydroélectriques, multiples canaux de dérivations. Au point que l’on parle de Rhône court-circuité ou de Vieux Rhône pour parler de ce qui reste du Rhône, creusé et affaibli. A l’heure actuelle, il n’y a pas plus de 35km d’affilé sans aménagement sur les 810 km de long de ce fleuve !

Suite aux crues de 2002 et 2003, les citoyens se mobilisent et interpellent le gouvernement.

Il en ressort alors un projet : le Plan Rhône qui s’articule autour de 6 grandes thématiques : inondations, transport fluvial, tourisme fluvial, qualité des eaux, des ressources et de la biodiversité, production énergétique et projets de société innovants autour du territoire du Rhône. Ce plan doit permettre aussi bien de le restaurer et le développer.

En ce qui concerne la restauration écologique, cela consiste à redonner de l’espace au Rhône pour la biodiversité et les inondations. Et l’Ile de la Platière, en tant que réserve naturelle sur les berges du Rhône, est le premier site pionnier à fort potentiel pour la diversification des types de réseaux fluvial et lui rendre de l’eau. C’est ainsi qu’elle se lance dans la réflexion et est au cœur des travaux de restauration.

Le 1er plan a lieu de 2007 à 2013. Il vise à sécuriser les digues, restaurer des lônes et moderniser des équipements. Après 2 années de bilan, le 2ème plan est lancé de 2015 à 2020. Il s’agit de remettre en communication le Rhône avec certaines lônes rapides et calmes. Un autre objectif est d’augmenter le débit réservé, c’est-à-dire le débit minimal réglementaire dans le vieux Rhône. Le 3ème plan à venir verra le démantèlement des ouvrages Girardons de l’Ile des Graviers.

Le Rhône devient ainsi le fleuve français avec le plus gros effort pour sa restauration écologique. Toutefois, l’échelle de temps de cette restauration est longue et les effets ne seront probablement visibles que dans plusieurs années. Egalement, les souhaits des financeurs et des territoires ne sont pas les mêmes et la dernière phase de remobilisation des sédiments dans les casiers nécessite d’attendre et d’espérer une crue suffisamment forte pour les déplacer.

Frédéri Bac conclut que la route est encore longue pour restaurer le Rhône, toutefois, il y a une certitude c’est d’être dans la bonne direction !

19112016platiere_m.jpg

Photo source AAIP

Vendredi 4 novembre 2016 à Maclas  10 ans de rénovation écologique ... vers un nouveau Rhône! avec Frédéri BAC

Votre QUIZZ

Une trentaine de personnes ont assisté ce vendredi à la causerie animée par Frédéri Bac, de l’Ile de la Platière. Il est venu nous parler ce jour des travaux de restauration qui ont lieu sur leur site depuis déjà quelques années…

En effet, depuis 150 ans, le cours du Rhône a été sans cesse transformé, canalisé pour augmenter la navigation et utiliser son énergie : digues, hautes et basses, ouvrages de Girardon, barrages hydroélectriques, multiples canaux de dérivations. Au point que l’on parle de Rhône court-circuité ou de Vieux Rhône pour parler de ce qui reste du Rhône, creusé et affaibli. A l’heure actuelle, il n’y a pas plus de 35km d’affilé sans aménagement sur les 810 km de long de ce fleuve !

Suite aux crues de 2002 et 2003, les citoyens se mobilisent et interpellent le gouvernement.

Il en ressort alors un projet : le Plan Rhône qui s’articule autour de 6 grandes thématiques : inondations, transport fluvial, tourisme fluvial, qualité des eaux, des ressources et de la biodiversité, production énergétique et projets de société innovants autour du territoire du Rhône. Ce plan doit permettre aussi bien de le restaurer et le développer.

En ce qui concerne la restauration écologique, cela consiste à redonner de l’espace au Rhône pour la biodiversité et les inondations. Et l’Ile de la Platière, en tant que réserve naturelle sur les berges du Rhône, est le premier site pionnier à fort potentiel pour la diversification des types de réseaux fluvial et lui rendre de l’eau. C’est ainsi qu’elle se lance dans la réflexion et est au cœur des travaux de restauration.

Le 1er plan a lieu de 2007 à 2013. Il vise à sécuriser les digues, restaurer des lônes et moderniser des équipements. Après 2 années de bilan, le 2ème plan est lancé de 2015 à 2020. Il s’agit de remettre en communication le Rhône avec certaines lônes rapides et calmes. Un autre objectif est d’augmenter le débit réservé, c’est-à-dire le débit minimal réglementaire dans le vieux Rhône. Le 3ème plan à venir verra le démantèlement des ouvrages Girardons de l’Ile des Graviers.

Le Rhône devient ainsi le fleuve français avec le plus gros effort pour sa restauration écologique. Toutefois, l’échelle de temps de cette restauration est longue et les effets ne seront probablement visibles que dans plusieurs années. Egalement, les souhaits des financeurs et des territoires ne sont pas les mêmes et la dernière phase de remobilisation des sédiments dans les casiers nécessite d’attendre et d’espérer une crue suffisamment forte pour les déplacer.

Frédéri Bac conclut que la route est encore longue pour restaurer le Rhône, toutefois, il y a une certitude c’est d’être dans la bonne direction !

19112016platiere_m.jpg

Photo source AAIP

Fermer Fermer

Publié le 09/11/2016 ~ 15:26   Tous les billets   Haut