Blog - Sortie

Nombre de membres 139 membres
   


Rubriques

Déplier Fermer Divers

Déplier Fermer Protection

Déplier Fermer Sortie

Déplier Fermer Communication

Déplier Fermer Documents

Déplier Fermer Réunions

Déplier Fermer Animations

Déplier Fermer Conférences

Derniers billets
Archives
11-2017 Décembre 2017
L M M J V S D
        01 02 03
04 05 06 07 08 09 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
Sortie

Balade sur les berges du Rhône réhabilitées à Sablon. 11/16  -  par Jean

Samedi 19 novembre 2016  Sortie sur les berges du Rhône visite de la réhabilitation écologique des berges du Rhône avec Samuel.    

20161119_m.jpg

Cette visite, encadrée par Samuel MESNIL, animateur nature à l'Ile de la Platière, fait suite à la conférence du 4 novembre 2016 sur le thème "10 ans de rénovation écologique, vers un nouveau Rhône" (avec Frédéri BAC).

Le fort débit du Rhône interdisant ce jour-là l'usage du "bac à chaîne" pour accéder au cœur de la réserve de l'Ile de La Platière, Samuel MESNIL s'est trouvé contraint de déplacer le site de notre visite en rive droite, en aval de Serrières :  en partant du Seuil de Péraud jusqu'à la lône du Prieuré.

Ce superbe cheminement pédestre le long de la rive du fleuve nous a permis de découvrir in situ :

- les différents éléments constitutifs des "aménagements Girardon", du nom de l'ingénieur concepteur de ces équipements mis en place entre 1870 et 1940 : se faisant face d'une rive à l'autre : d'une part les "épis" (servant à repousser le courant au centre du lit du fleuve, et forçant ainsi la lame d'eau à y creuser en profondeur) et, d'autre part, les "casiers" (conçus pour piéger les sédiments entraînés par le Rhône), tout ceci afin de permettre et d'améliorer la navigabilité tout au long de l'année.

Le retour d'expérience et les nouveaux acquis de connaissance en matière de gestion des milieux naturels conduisent aujourd'hui à porter un regard différent sur les conséquences de ces aménagements : il n'est plus jugé souhaitable que les sédiments soient massivement retenus le long du fleuve, car ils font ensuite défaut à l'embouchure et sur le littoral où le sable est attendu. C'est pourquoi des travaux d'aménagement ont été entrepris depuis un petit nombre d'années dans le cadre du "Plan Rhône", travaux visant à recréer des passages d'eau dans les anciennes lônes. L'extension des zones humides qui s'en est suivie a déjà permis d'améliorer aussi la biodiversité animale, mais aussi végétale (moins de lentilles d'eau en surface...).

Ces nouveaux aménagements poursuivent aussi d'autres objectifs : faciliter la recharge des nappes phréatiques, la filtration naturelle (et donc le moindre recours à des produits chimiques de traitement des eaux pour les rendre potables), contribuer à éviter les crues...

- Le seuil de Peyraud, crée sous l'impulsion des locaux, afin de redonner au site de Serrières l'apparence de cité rhodanienne qui donnait à la ville son cachet naturel avant les aménagements CNR (Compagnie Nationale du Rhône). Ce seuil présente cependant l'inconvénient de constituer une barrière à la continuité écologique, d'où les réflexions actuelles en vue de construire en particulier une échelle à poissons)

- les espèces végétales et animales caractéristiques de ces milieux classés "Natura 2000" (voir le lien ci-dessous avec l'ouvrage "Le Rhône en 100 questions"), ainsi que les plantes invasives qu'il convient de faire reculer (asters, solidage, renouée du Japon, cénesson du Cap...).

Ainsi, Samuel nous a apporté un éclairage précieux concernant les plantes, les arbres, les poissons, les amphibiens, les castors...sans oublier les incidences de certaines activités agricoles sur la qualité des eaux.

La météo étant favorable voici quelques photos en guise de commentaires imagés.

Puis sur les conseils de Cyrille vous trouverez la réponse à toutes vos questions  en suivant ce lien....Le Rhône en 100 questions --> 

20161119dp.gif    

Samedi 19 novembre 2016  Sortie sur les berges du Rhône visite de la réhabilitation écologique des berges du Rhône avec Samuel.    

20161119_m.jpg

Cette visite, encadrée par Samuel MESNIL, animateur nature à l'Ile de la Platière, fait suite à la conférence du 4 novembre 2016 sur le thème "10 ans de rénovation écologique, vers un nouveau Rhône" (avec Frédéri BAC).

Le fort débit du Rhône interdisant ce jour-là l'usage du "bac à chaîne" pour accéder au cœur de la réserve de l'Ile de La Platière, Samuel MESNIL s'est trouvé contraint de déplacer le site de notre visite en rive droite, en aval de Serrières :  en partant du Seuil de Péraud jusqu'à la lône du Prieuré.

Ce superbe cheminement pédestre le long de la rive du fleuve nous a permis de découvrir in situ :

- les différents éléments constitutifs des "aménagements Girardon", du nom de l'ingénieur concepteur de ces équipements mis en place entre 1870 et 1940 : se faisant face d'une rive à l'autre : d'une part les "épis" (servant à repousser le courant au centre du lit du fleuve, et forçant ainsi la lame d'eau à y creuser en profondeur) et, d'autre part, les "casiers" (conçus pour piéger les sédiments entraînés par le Rhône), tout ceci afin de permettre et d'améliorer la navigabilité tout au long de l'année.

Le retour d'expérience et les nouveaux acquis de connaissance en matière de gestion des milieux naturels conduisent aujourd'hui à porter un regard différent sur les conséquences de ces aménagements : il n'est plus jugé souhaitable que les sédiments soient massivement retenus le long du fleuve, car ils font ensuite défaut à l'embouchure et sur le littoral où le sable est attendu. C'est pourquoi des travaux d'aménagement ont été entrepris depuis un petit nombre d'années dans le cadre du "Plan Rhône", travaux visant à recréer des passages d'eau dans les anciennes lônes. L'extension des zones humides qui s'en est suivie a déjà permis d'améliorer aussi la biodiversité animale, mais aussi végétale (moins de lentilles d'eau en surface...).

Ces nouveaux aménagements poursuivent aussi d'autres objectifs : faciliter la recharge des nappes phréatiques, la filtration naturelle (et donc le moindre recours à des produits chimiques de traitement des eaux pour les rendre potables), contribuer à éviter les crues...

- Le seuil de Peyraud, crée sous l'impulsion des locaux, afin de redonner au site de Serrières l'apparence de cité rhodanienne qui donnait à la ville son cachet naturel avant les aménagements CNR (Compagnie Nationale du Rhône). Ce seuil présente cependant l'inconvénient de constituer une barrière à la continuité écologique, d'où les réflexions actuelles en vue de construire en particulier une échelle à poissons)

- les espèces végétales et animales caractéristiques de ces milieux classés "Natura 2000" (voir le lien ci-dessous avec l'ouvrage "Le Rhône en 100 questions"), ainsi que les plantes invasives qu'il convient de faire reculer (asters, solidage, renouée du Japon, cénesson du Cap...).

Ainsi, Samuel nous a apporté un éclairage précieux concernant les plantes, les arbres, les poissons, les amphibiens, les castors...sans oublier les incidences de certaines activités agricoles sur la qualité des eaux.

La météo étant favorable voici quelques photos en guise de commentaires imagés.

Puis sur les conseils de Cyrille vous trouverez la réponse à toutes vos questions  en suivant ce lien....Le Rhône en 100 questions --> 

20161119dp.gif    

Fermer Fermer

Publié le 20/11/2016 ~ 16:03   Tous les billets   Haut