Blog - Conférences

Nombre de membres 139 membres
   


Rubriques

Déplier Fermer Divers

Déplier Fermer Protection

Déplier Fermer Sortie

Déplier Fermer Communication

Déplier Fermer Documents

Déplier Fermer Réunions

Déplier Fermer Animations

Déplier Fermer Conférences

Derniers billets
Archives
11-2017 Décembre 2017
L M M J V S D
        01 02 03
04 05 06 07 08 09 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
Conférences

14 ans de tour du monde à vélo 12/16  -  par Clotilde

Vendredi 2 décembre 2016 à Lupé  14 ans de tour du monde à vélo - "Voyage voyage !"

« Voyage voyage ! »

Ce vendredi 2 décembre une soixantaine de personnes étaient venues à Lupé pour écouter Claude et Françoise Hervé nous présenter leur tour du monde à vélo.

Ils sont partis tout jeune, initialement pour 3-4 ans, et ne sont finalement revenus que 14 ans plus tard, après 150 000 km parcourus (soit l’équivalent de 14 fois le tour de la terre !) et la naissance d’une petite fille…

Le 1er avril 1980 ils partent de Lyon direction le cap nord puis la Grèce et direction l’Asie en traversant le Moyen Orient (Turquie, Irak, Pakistan, Inde). Ils restent 1 an au Cambodge pour aider Handicap International. Puis ils reprennent la route pour Hong Kong et rentrent en Chine communiste, alors interdite aux étrangers, où ils resteront 9 mois. Puis ils traversent l’Himalaya pendant un hiver particulièrement froid pour rejoindre le Tibet où ils partagent la vie des nomades. Ils passent ensuite 6 mois au Japon et voyagent dans tout le reste de l’Asie du sud et de ses iles.

Huit ans après leur départ, Françoise tombe enceinte et met au monde une petite Manon en Nouvelle Zélande. La suite de leur périple se fait donc à 3.

Six semaines après la naissance, ils reprennent la route, le bébé remorqué à l’arrière du vélo de sa maman. Ils traversent les Iles du Pacifique pour atteindre le continent américain. Ils traversent l’Arizona, remontent au Québec, passent à New York, descendent à Cuba, puis partent au Mexique. De là ils traversent l’Amérique centrale et descendent en Amérique du sud. Empruntant une piste, ils se retrouvent à porter leur vélo pendant un mois pour traverser la forêt vierge. Ils atteignent Ushuaia 12 ans exactement après leur départ. Puis ils partent pour l’Afrique, en Cote d’Ivoire, passent au Burkina Faso, au Niger, au Mali, ils vivent quelques temps avec les nomades du Sahara, passent 5 mois au Maroc, puis traversent l’Espagne pour revenir en France au printemps 1994.

Tout au long de leur voyage, ils vivent de la vente de leurs photos sur leur tour du monde à la presse locale. Chacun des 2 vélos transporte quelques 80kg de nourriture, outils, tente, vêtements, appareil photo, médicaments de base. Le soir, ils demandent l’hospitalité aux personnes qu’ils rencontrent ou bivouaquent pour la nuit. Le principe est le partage : ils reçoivent des plus riches et donnent aux plus pauvres. Ils vivent au contact complet des gens. Et chaque jour est différent du suivant. Selon les pays où ils séjournent, ils prennent des cours de langue intensif (anglais, mandarin, espagnol). Manon est parfois scolarisée quelques semaines et parle espagnol avec les enfants qu’elle rencontre.

Claude Hervé partage ses ressentis sur les différentes cultures qu’ils ont croisé. Il nous parle de leur vie de nomade, sans montre ni calendrier, remplie de rencontres… On ressort étourdi par tant de paysages, de visages, de rencontres et d’anecdotes… La soirée pourrait se poursuivre pendant des heures… Un beau récit de voyage dont les maitres mots sont fraternité et partage !

0212_1_m.jpg

Vendredi 2 décembre 2016 à Lupé  14 ans de tour du monde à vélo - "Voyage voyage !"

« Voyage voyage ! »

Ce vendredi 2 décembre une soixantaine de personnes étaient venues à Lupé pour écouter Claude et Françoise Hervé nous présenter leur tour du monde à vélo.

Ils sont partis tout jeune, initialement pour 3-4 ans, et ne sont finalement revenus que 14 ans plus tard, après 150 000 km parcourus (soit l’équivalent de 14 fois le tour de la terre !) et la naissance d’une petite fille…

Le 1er avril 1980 ils partent de Lyon direction le cap nord puis la Grèce et direction l’Asie en traversant le Moyen Orient (Turquie, Irak, Pakistan, Inde). Ils restent 1 an au Cambodge pour aider Handicap International. Puis ils reprennent la route pour Hong Kong et rentrent en Chine communiste, alors interdite aux étrangers, où ils resteront 9 mois. Puis ils traversent l’Himalaya pendant un hiver particulièrement froid pour rejoindre le Tibet où ils partagent la vie des nomades. Ils passent ensuite 6 mois au Japon et voyagent dans tout le reste de l’Asie du sud et de ses iles.

Huit ans après leur départ, Françoise tombe enceinte et met au monde une petite Manon en Nouvelle Zélande. La suite de leur périple se fait donc à 3.

Six semaines après la naissance, ils reprennent la route, le bébé remorqué à l’arrière du vélo de sa maman. Ils traversent les Iles du Pacifique pour atteindre le continent américain. Ils traversent l’Arizona, remontent au Québec, passent à New York, descendent à Cuba, puis partent au Mexique. De là ils traversent l’Amérique centrale et descendent en Amérique du sud. Empruntant une piste, ils se retrouvent à porter leur vélo pendant un mois pour traverser la forêt vierge. Ils atteignent Ushuaia 12 ans exactement après leur départ. Puis ils partent pour l’Afrique, en Cote d’Ivoire, passent au Burkina Faso, au Niger, au Mali, ils vivent quelques temps avec les nomades du Sahara, passent 5 mois au Maroc, puis traversent l’Espagne pour revenir en France au printemps 1994.

Tout au long de leur voyage, ils vivent de la vente de leurs photos sur leur tour du monde à la presse locale. Chacun des 2 vélos transporte quelques 80kg de nourriture, outils, tente, vêtements, appareil photo, médicaments de base. Le soir, ils demandent l’hospitalité aux personnes qu’ils rencontrent ou bivouaquent pour la nuit. Le principe est le partage : ils reçoivent des plus riches et donnent aux plus pauvres. Ils vivent au contact complet des gens. Et chaque jour est différent du suivant. Selon les pays où ils séjournent, ils prennent des cours de langue intensif (anglais, mandarin, espagnol). Manon est parfois scolarisée quelques semaines et parle espagnol avec les enfants qu’elle rencontre.

Claude Hervé partage ses ressentis sur les différentes cultures qu’ils ont croisé. Il nous parle de leur vie de nomade, sans montre ni calendrier, remplie de rencontres… On ressort étourdi par tant de paysages, de visages, de rencontres et d’anecdotes… La soirée pourrait se poursuivre pendant des heures… Un beau récit de voyage dont les maitres mots sont fraternité et partage !

0212_1_m.jpg

Fermer Fermer

Publié le 07/12/2016 ~ 13:55   Tous les billets   Haut