Blog - Sortie

Nombre de membres 139 membres
   


Rubriques

Déplier Fermer Divers

Déplier Fermer Protection

Déplier Fermer Sortie

Déplier Fermer Communication

Déplier Fermer Documents

Déplier Fermer Réunions

Déplier Fermer Animations

Déplier Fermer Conférences

Derniers billets
Archives
11-2017 Décembre 2017
L M M J V S D
        01 02 03
04 05 06 07 08 09 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
Sortie

Balade sur les traces du castor à St Pierre de Boeuf - 01/17  -  par Clotilde

Samedi 28 janvier 2017  Sortie à St Pierre-de-Boeuf sur les berges du Rhône pour relever les traces du castor avec Samuel.   

Ce samedi, quelques colibris se sont retrouvés à la base de loisir de Saint Pierre de Boeuf afin de rejoindre Samuel Mesnil pour qu’il nous en apprenne plus sur le castor.

0117_grd1.jpg  0117_grd2.jpg      

Arrivés près des berges, nous ne tardons pas à trouver quelques traces de cet animal. C’est le plus gros rongeur d’Europe et l’on peut le trouver près des cours d’eau dans lesquels il vit. Pendant longtemps chassé pour sa fourrure, sa viande ou encore son odorant castoréum, il est maintenant protégé et l’on ne cesse de découvrir les bienfaits qu’il a pour la biodiversité aquatique et des berges.

C’est en hiver qu’il est le plus aisé de voir ses traces, notamment celle des restes de ses repas : des branches écorcées flottant sur l’eau et, sur les berges, des branches rongées de façon caractéristiques en biseau avec des marques de dents que l’on peut sentir au toucher ou encore le pied d’arbres écorcés. Le castor aime les saules et les peupliers et l’on peut le suivre ainsi à la trace jusque son terrier-hutte. C’est un amas de branches au dessus d’une entrée de terrier par lequel l’on accède uniquement en passant sous l’eau. C’est ici qu’il y dort en journée pour ne sortir qu’à la tombée de la nuit.

Pour aujourd’hui pas de castor en vue, mais beaucoup d’indices qu’il a laissés.

Nous pensons organiser une prochaine sortie, pourquoi pas le soir en affût devant l’un des terriers-huttes au bord du Rhône afin de voir cet animal emblématique que tout le monde est content de voir revenir !

Samedi 28 janvier 2017  Sortie à St Pierre-de-Boeuf sur les berges du Rhône pour relever les traces du castor avec Samuel.   

Ce samedi, quelques colibris se sont retrouvés à la base de loisir de Saint Pierre de Boeuf afin de rejoindre Samuel Mesnil pour qu’il nous en apprenne plus sur le castor.

0117_grd1.jpg  0117_grd2.jpg      

Arrivés près des berges, nous ne tardons pas à trouver quelques traces de cet animal. C’est le plus gros rongeur d’Europe et l’on peut le trouver près des cours d’eau dans lesquels il vit. Pendant longtemps chassé pour sa fourrure, sa viande ou encore son odorant castoréum, il est maintenant protégé et l’on ne cesse de découvrir les bienfaits qu’il a pour la biodiversité aquatique et des berges.

C’est en hiver qu’il est le plus aisé de voir ses traces, notamment celle des restes de ses repas : des branches écorcées flottant sur l’eau et, sur les berges, des branches rongées de façon caractéristiques en biseau avec des marques de dents que l’on peut sentir au toucher ou encore le pied d’arbres écorcés. Le castor aime les saules et les peupliers et l’on peut le suivre ainsi à la trace jusque son terrier-hutte. C’est un amas de branches au dessus d’une entrée de terrier par lequel l’on accède uniquement en passant sous l’eau. C’est ici qu’il y dort en journée pour ne sortir qu’à la tombée de la nuit.

Pour aujourd’hui pas de castor en vue, mais beaucoup d’indices qu’il a laissés.

Nous pensons organiser une prochaine sortie, pourquoi pas le soir en affût devant l’un des terriers-huttes au bord du Rhône afin de voir cet animal emblématique que tout le monde est content de voir revenir !

Fermer Fermer

Publié le 26/02/2017 ~ 18:15   Tous les billets   Haut