Blog - Sortie

Nombre de membres 140 membres
   


Rubriques

Déplier Fermer Divers

Déplier Fermer Protection

Déplier Fermer Sortie

Déplier Fermer Communication

Déplier Fermer Documents

Déplier Fermer Réunions

Déplier Fermer Animations

Déplier Fermer Conférences

Derniers billets
Archives
03-2018 Avril 2018
L M M J V S D
            01
02 03 04 05 06 07 08
09 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30            
Sortie

Visite du moulin hydraulique des Andrivaux (Maclas) - par Georges Desseux 03/18  -  par Thierry

Samedi 24 mars 2018 Visite du moulin hydraulique à huile de noix des Andrivaux (Maclas) par son propriétaire Georges Desseux.    .

Nous voilà près plus d'une trentaine de personnes à rejoindre le lieudit "Les Andrivaux" à travers champ par cette belle après-midi ensoleillée. Georges nous attendais impatient comme nous de débuter la visite. D'abord par une séance d'explication en plein air entre le bief d'un coté et le ruisseau  du Fayon de l'autre. Car si nous sommes réunis ici, c'est aussi comme nos anciens pour honorer l'Elément Liquide qui nous donne la vie et nous apporte son aide dans la réalisation de tâches longues, répétitives et fastidieuses. Les Colibris lui sont reconnaissants !

Pour la petite histoire, sitôt Georges et ses amis avaient-ils commencé à restaurer le moulin en 2002 que l'Agence de l'eau et la fédération des pêcheurs de truites leur sont tombés dessus pour leur faire diminuer le captage du ruisseau par le bief. Montés en Association des riverainsandrivaux.jpg du bief des Andrivaux" il a fallu beaucoup de persévérance et de ténacité à son équipe pour mener à bien son projet personnel de protection du patrimoine.

C'est en 1912 que la famille de Georges acquit ce moulin dédiée alors à la production "d'huile de chou", c'est à dire d'huile de colsa. Et ses recherches font remonter l'existence du moulin à plus de 1836 sur des écrits notariaux.

C'est donc par groupe de 15 que nous sommes entrée dans le saint des saints, une grande salle peu éclairée en murs de pierres dont l'un était transpercé de l'axe principal provenant de la grande roue à godets extérieure. Nous sommes restés béats devant tout ces engrenages (dont certains à dents de bois par souci d'économie via remplacement), de courroies, et d'actionneurs manuels. Le tout pour distribuer la même énergie de rotation aux trois étapes de production; la rotation sur la conche de la meule qui écrase les cerneaux (6 kg de noix pour 1 litre d'huile), la rotation du mélangeur du four à bois qui chauffe la pâte, puis la rotation de la vis de presse qui extrait l'huile de noix.

Au milieu de ces rotations, nous arrivions cependant à tenir une conversation avec Georges sans être trop génés par le bruit, ce qui montre la qualité du travail de restauration effectué.

Enfin, un petit tour par derrière la bâtisse du moulin nous amène à la grande roue à godets dans sa cabane en bout de bief. Métallique, elle remplace une antique roue en bois qui a fait son temps. Et elle tourne comme une horloge sans même émettre le moindre grincement....syndical. 

Ce fut une belle après-midi de rencontre et d'échanges à laquelle ne manqua que le goût de l'huile de noix. Pour cela nous arrivâmes un jour trop tôt mais nous souhaitons tous à Georges un bon cru 2018 avec tout ses amis du moulin.

Merci à toi, Georges, pour cette chouette visite !

Samedi 24 mars 2018 Visite du moulin hydraulique à huile de noix des Andrivaux (Maclas) par son propriétaire Georges Desseux.    .

Nous voilà près plus d'une trentaine de personnes à rejoindre le lieudit "Les Andrivaux" à travers champ par cette belle après-midi ensoleillée. Georges nous attendais impatient comme nous de débuter la visite. D'abord par une séance d'explication en plein air entre le bief d'un coté et le ruisseau  du Fayon de l'autre. Car si nous sommes réunis ici, c'est aussi comme nos anciens pour honorer l'Elément Liquide qui nous donne la vie et nous apporte son aide dans la réalisation de tâches longues, répétitives et fastidieuses. Les Colibris lui sont reconnaissants !

Pour la petite histoire, sitôt Georges et ses amis avaient-ils commencé à restaurer le moulin en 2002 que l'Agence de l'eau et la fédération des pêcheurs de truites leur sont tombés dessus pour leur faire diminuer le captage du ruisseau par le bief. Montés en Association des riverainsandrivaux.jpg du bief des Andrivaux" il a fallu beaucoup de persévérance et de ténacité à son équipe pour mener à bien son projet personnel de protection du patrimoine.

C'est en 1912 que la famille de Georges acquit ce moulin dédiée alors à la production "d'huile de chou", c'est à dire d'huile de colsa. Et ses recherches font remonter l'existence du moulin à plus de 1836 sur des écrits notariaux.

C'est donc par groupe de 15 que nous sommes entrée dans le saint des saints, une grande salle peu éclairée en murs de pierres dont l'un était transpercé de l'axe principal provenant de la grande roue à godets extérieure. Nous sommes restés béats devant tout ces engrenages (dont certains à dents de bois par souci d'économie via remplacement), de courroies, et d'actionneurs manuels. Le tout pour distribuer la même énergie de rotation aux trois étapes de production; la rotation sur la conche de la meule qui écrase les cerneaux (6 kg de noix pour 1 litre d'huile), la rotation du mélangeur du four à bois qui chauffe la pâte, puis la rotation de la vis de presse qui extrait l'huile de noix.

Au milieu de ces rotations, nous arrivions cependant à tenir une conversation avec Georges sans être trop génés par le bruit, ce qui montre la qualité du travail de restauration effectué.

Enfin, un petit tour par derrière la bâtisse du moulin nous amène à la grande roue à godets dans sa cabane en bout de bief. Métallique, elle remplace une antique roue en bois qui a fait son temps. Et elle tourne comme une horloge sans même émettre le moindre grincement....syndical. 

Ce fut une belle après-midi de rencontre et d'échanges à laquelle ne manqua que le goût de l'huile de noix. Pour cela nous arrivâmes un jour trop tôt mais nous souhaitons tous à Georges un bon cru 2018 avec tout ses amis du moulin.

Merci à toi, Georges, pour cette chouette visite !

Fermer Fermer

Publié le 24/03/2018 ~ 18:48   Tous les billets   Haut