Comme le Colibri, apportons chacun notre petite goutte d'eau à la préservation de la Nature !   

Programme des activités
 
Activités - Animations

   


Rubriques

Déplier Fermer Divers

Déplier Fermer Protection

Déplier Fermer Sortie

Déplier Fermer Communication

Déplier Fermer Documents

Déplier Fermer Réunions

Déplier Fermer Animations

Déplier Fermer Conférences

Derniers billets
Archives
12-2022 Janvier 2023
L M M J V S D
            01
02 03 04 05 06 07 08
09 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
 ↑  
Animations

Causerie "Découvir le monde organisé des abeilles" le 2/12/2022 par le Rucher Ecole du Pilat  -  par Andre

Causerie   « Découvrir le monde organisé des abeilles » vendredi 2 décembre 2022

animé par le Rucher Ecole du Pilat Janick Mansanet., Nathalie Dehainaut, Roger Roux, Jean-Pierre Geourjon et Gisèle Pesaresi

Nous étions 26 pour entendre parler de la vie passionnante d’Apis mellifera mellifera Linné 1758. Cette abeille appelée aussi abeille noire est une sous-espèce de l’abeille domestique. Il existe plusieurs sous-espèces avec chacune des qualités et des défauts spécifiques. L’abeille noire est en déclin et un des buts de l’association est de la conserver en évitant les hybridations.

Nous avons pu découvrir que le corps de la ruche est l’habitation des abeilles avec les cadres sur lesquels sont construites les alvéoles en cire. C’est le lieu où la reine pond au centre et où est élevé et nourri le couvain. Ce dernier est entouré de loges où sont stockés le pollen et le miel. Ces provisions sont réservées aux abeilles d’abord pour nourrir les larves et ensuite pour passer l’hiver. En période d’activité la ruche contient environ 40 à 50 000 abeilles.

Au dessus du corps de la ruche sont placées les hausses qui permettront de récolter le miel plus ou moins abondant suivant la météo, et qui sera ensuite mis en pots.

Nous avons vu que la vie d’une abeille se passe d’abord dans la ruche avec les fonctions de nettoyeuse, nourrice, fabrication des alvéoles, réception du nectar, stockage, puis défense de l’entrée, ventilation si nécessaire et enfin butineuse jusqu’à la fin de sa vie pour récolter nectar, pollen et propolis, gomme végétale servant de mastic et d’antiseptique.

La reine, nourrie de gelée royale, fécondée en vol par de nombreux mâles, passera sa vie (2 à 3 ans en général) à pondre sans jamais ressortir de la ruche.

Malheureusement de multiples dangers mettent en péril la bonne santé de la ruche. Les traitements des cultures bien sûr mais aussi un acarien parasite, le varroa qui se fixe sur le corps des abeilles, affaiblissant les individus et même toute la ruche.

Un autre danger de plus en plus présent est le frelon asiatique qui peut capturer plusieurs dizaines d’abeilles chaque jour, devant la ruche, ce qui en plus perturbe et stresse les ouvrières. La mise en place de pièges à frelons semble être le seul moyen de lutte contre cette espèce invasive.

Nous avons vu, pour finir, la récolte. Les cadres, sortis des hausses, sont désoperculés, centrifugés, et le miel est enfin mis en pots.

Il n’y a plus qu’à déguster.

Pour terminer la soirée, l’habituel verre de l’amitié (jus de pomme bio) est offert avant de se quitter.

Le rucher est basé à Bessey et cette association a pour but d’apporter à toute personne désirant mieux connaître les abeilles ou installer des ruches, les connaissances théoriques et pratiques.

Les cours se passent en trois phases : informations, pratique en petits groupes et debriefing.

Contact :

Rucher Ecole du Pilat, 4 place des Croix 42410 Pélussin

rucherecoledupilat@gmail.com

Causerie   « Découvrir le monde organisé des abeilles » vendredi 2 décembre 2022

animé par le Rucher Ecole du Pilat Janick Mansanet., Nathalie Dehainaut, Roger Roux, Jean-Pierre Geourjon et Gisèle Pesaresi

Nous étions 26 pour entendre parler de la vie passionnante d’Apis mellifera mellifera Linné 1758. Cette abeille appelée aussi abeille noire est une sous-espèce de l’abeille domestique. Il existe plusieurs sous-espèces avec chacune des qualités et des défauts spécifiques. L’abeille noire est en déclin et un des buts de l’association est de la conserver en évitant les hybridations.

Nous avons pu découvrir que le corps de la ruche est l’habitation des abeilles avec les cadres sur lesquels sont construites les alvéoles en cire. C’est le lieu où la reine pond au centre et où est élevé et nourri le couvain. Ce dernier est entouré de loges où sont stockés le pollen et le miel. Ces provisions sont réservées aux abeilles d’abord pour nourrir les larves et ensuite pour passer l’hiver. En période d’activité la ruche contient environ 40 à 50 000 abeilles.

Au dessus du corps de la ruche sont placées les hausses qui permettront de récolter le miel plus ou moins abondant suivant la météo, et qui sera ensuite mis en pots.

Nous avons vu que la vie d’une abeille se passe d’abord dans la ruche avec les fonctions de nettoyeuse, nourrice, fabrication des alvéoles, réception du nectar, stockage, puis défense de l’entrée, ventilation si nécessaire et enfin butineuse jusqu’à la fin de sa vie pour récolter nectar, pollen et propolis, gomme végétale servant de mastic et d’antiseptique.

La reine, nourrie de gelée royale, fécondée en vol par de nombreux mâles, passera sa vie (2 à 3 ans en général) à pondre sans jamais ressortir de la ruche.

Malheureusement de multiples dangers mettent en péril la bonne santé de la ruche. Les traitements des cultures bien sûr mais aussi un acarien parasite, le varroa qui se fixe sur le corps des abeilles, affaiblissant les individus et même toute la ruche.

Un autre danger de plus en plus présent est le frelon asiatique qui peut capturer plusieurs dizaines d’abeilles chaque jour, devant la ruche, ce qui en plus perturbe et stresse les ouvrières. La mise en place de pièges à frelons semble être le seul moyen de lutte contre cette espèce invasive.

Nous avons vu, pour finir, la récolte. Les cadres, sortis des hausses, sont désoperculés, centrifugés, et le miel est enfin mis en pots.

Il n’y a plus qu’à déguster.

Pour terminer la soirée, l’habituel verre de l’amitié (jus de pomme bio) est offert avant de se quitter.

Le rucher est basé à Bessey et cette association a pour but d’apporter à toute personne désirant mieux connaître les abeilles ou installer des ruches, les connaissances théoriques et pratiques.

Les cours se passent en trois phases : informations, pratique en petits groupes et debriefing.

Contact :

Rucher Ecole du Pilat, 4 place des Croix 42410 Pélussin

rucherecoledupilat@gmail.com

Fermer Fermer

Publié le 20/12/2022 ~ 17:41   Tous les billets   Haut