Blog - Conférences

Nombre de membres 139 membres
   


Rubriques

Déplier Fermer Divers

Déplier Fermer Protection

Déplier Fermer Sortie

Déplier Fermer Communication

Déplier Fermer Documents

Déplier Fermer Réunions

Déplier Fermer Animations

Déplier Fermer Conférences

Derniers billets
Archives
10-2017 Novembre 2017
L M M J V S D
    01 02 03 04 05
06 07 08 09 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      
Conférences

Conférence sur les énergies durables 12 12  -  par Lydie

Vendredi 7 décembre 2012, Anais Gaucher intervenante en BPREA (Brevet Professionnel - Responsable d'Exploitation Agricole) sur le module de découverte des Energies durables, a proposé ses connaissances sur des différentes productions et consommation et usages des énergies renouvelables.

1207_01.jpg

 

Parmi notre consommation d'énergie, en constante augmentation, seuls 7% env = EnR
Les sources d'énergie sont multiples : fossiles (énergie de stock que l'on épuise et qui dégagent énormément de CO2), fissile (le nucléaire dont le principal enjeu est le rejet de résidus radioactifs) et renouvelables. Pour ces dernières, il s'agit de récupérer : soit les calories naturellement contenues dans l'air, l'eau ou le sol (pompes à chaleur) ou d'utiliser tous les mouvement et flux pour entrainer une turbine et créer de l'électricité : ex le vent. 
Eau : énergie hydraulique des barrages et des courants d'eau canalisés et orientés pour faire tourner une turbine
Marine : avec des essais pour la récupération de l'énergie produite par les vagues (NRJ houlomotrice), les marées (marémotrice), la différence de salinité avec l'eau douce, la différence de température entre le fond et la superficie de la mer...
Eolienne : avec les éoliennes que l'on connaît
Solaire:  pour créer de l'électricité et/ou de la chaleur (panneaux photovoltaïque ou solaire)
Géothermie : récupération de la chaleur du sol
Biomasse : en brulant la biomasse (ex : le bois) ou en récupérant les gaz naturels issus de la combustion (méthanisation).
Toutes les sources d'EnR ont leurs avantages, et leurs inconvénients : rejets de particules, difficultés d'exploitations... Et surtout le rendement : différence entre le potentiel naturel, l'énergie effectivement créée (énergie primaire) et l'énergie réellement utilisée par les appareils (énergie utile). Pas de solution unique : une ensemble de techniques à assembler.
L'énergie la moins polluante et la moins chère : celle que l'on n'utilise pas! Comme le prone le scénario Négawatt, 3 axes majeurs devraient être travaillés : SOBRIETE (réduction), EFFICACITE (amélioration du rendement, par l'isolation par exemple), ENERGIE RENOUVELABLE. 
texte d'Anaïs

Vendredi 7 décembre 2012, Anais Gaucher intervenante en BPREA (Brevet Professionnel - Responsable d'Exploitation Agricole) sur le module de découverte des Energies durables, a proposé ses connaissances sur des différentes productions et consommation et usages des énergies renouvelables.

1207_01.jpg

 

Parmi notre consommation d'énergie, en constante augmentation, seuls 7% env = EnR
Les sources d'énergie sont multiples : fossiles (énergie de stock que l'on épuise et qui dégagent énormément de CO2), fissile (le nucléaire dont le principal enjeu est le rejet de résidus radioactifs) et renouvelables. Pour ces dernières, il s'agit de récupérer : soit les calories naturellement contenues dans l'air, l'eau ou le sol (pompes à chaleur) ou d'utiliser tous les mouvement et flux pour entrainer une turbine et créer de l'électricité : ex le vent. 
Eau : énergie hydraulique des barrages et des courants d'eau canalisés et orientés pour faire tourner une turbine
Marine : avec des essais pour la récupération de l'énergie produite par les vagues (NRJ houlomotrice), les marées (marémotrice), la différence de salinité avec l'eau douce, la différence de température entre le fond et la superficie de la mer...
Eolienne : avec les éoliennes que l'on connaît
Solaire:  pour créer de l'électricité et/ou de la chaleur (panneaux photovoltaïque ou solaire)
Géothermie : récupération de la chaleur du sol
Biomasse : en brulant la biomasse (ex : le bois) ou en récupérant les gaz naturels issus de la combustion (méthanisation).
Toutes les sources d'EnR ont leurs avantages, et leurs inconvénients : rejets de particules, difficultés d'exploitations... Et surtout le rendement : différence entre le potentiel naturel, l'énergie effectivement créée (énergie primaire) et l'énergie réellement utilisée par les appareils (énergie utile). Pas de solution unique : une ensemble de techniques à assembler.
L'énergie la moins polluante et la moins chère : celle que l'on n'utilise pas! Comme le prone le scénario Négawatt, 3 axes majeurs devraient être travaillés : SOBRIETE (réduction), EFFICACITE (amélioration du rendement, par l'isolation par exemple), ENERGIE RENOUVELABLE. 
texte d'Anaïs

Fermer Fermer

Publié le 07/07/2013 ~ 18:09   Tous les billets   Haut