Blog - Conférences

Nombre de membres 139 membres
   


Rubriques

Déplier Fermer Divers

Déplier Fermer Protection

Déplier Fermer Sortie

Déplier Fermer Communication

Déplier Fermer Documents

Déplier Fermer Réunions

Déplier Fermer Animations

Déplier Fermer Conférences

Derniers billets
Archives
11-2017 Décembre 2017
L M M J V S D
        01 02 03
04 05 06 07 08 09 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
Conférences

Devine qui habite dans ma maison 05/13  -  par Herv

Vendredi 4 mai au soir, le CPN Le Colibri a accueillit environ 30 personnes pour parler des espèces commensales de l’homme.

 

Souvent cavernicoles, ces espèces nichent dans les murs des habitations, les greniers, les granges ou les trous d’arbres et rencontrent des difficultés avec la réfection des joints, l’isolation des habitations ou la fermeture des ouvertures.

Anaïs et Hervé ont présenté quelques espèces dont les effectifs diminuent (hirondelles) ou méconnues (chauve-souris, moineau friquet, lérot, loir).

Cohabiter avec cette faune sauvage est possible,  il suffit de savoir lui laisser une place. La pose de nichoirs ou garder quelques entrées permet de continuer à l’accueillir. Par exemple, depuis 2008, le CPN a construit et installé plus de 150 nichoirs.

 

Enfin, le CPN a présenté l’enquête sur les espèces commensales de l’homme qu’il réalise avec le Parc Naturel Régional du Pilat.

 

Merci aux participants et aux conférenciers (Anaïs et Hervé) pour cette soirée riche en échanges sur la nature ordinaire chère au CPN.

0503_01.jpg

0503_02.jpg

texte et photos d'Hervé

 

en partenariat avec la LPO Loire logolpo.jpg

Vendredi 4 mai au soir, le CPN Le Colibri a accueillit environ 30 personnes pour parler des espèces commensales de l’homme.

 

Souvent cavernicoles, ces espèces nichent dans les murs des habitations, les greniers, les granges ou les trous d’arbres et rencontrent des difficultés avec la réfection des joints, l’isolation des habitations ou la fermeture des ouvertures.

Anaïs et Hervé ont présenté quelques espèces dont les effectifs diminuent (hirondelles) ou méconnues (chauve-souris, moineau friquet, lérot, loir).

Cohabiter avec cette faune sauvage est possible,  il suffit de savoir lui laisser une place. La pose de nichoirs ou garder quelques entrées permet de continuer à l’accueillir. Par exemple, depuis 2008, le CPN a construit et installé plus de 150 nichoirs.

 

Enfin, le CPN a présenté l’enquête sur les espèces commensales de l’homme qu’il réalise avec le Parc Naturel Régional du Pilat.

 

Merci aux participants et aux conférenciers (Anaïs et Hervé) pour cette soirée riche en échanges sur la nature ordinaire chère au CPN.

0503_01.jpg

0503_02.jpg

texte et photos d'Hervé

 

en partenariat avec la LPO Loire logolpo.jpg

Fermer Fermer

Publié le 13/07/2013 ~ 09:50   Tous les billets   Haut