Blog - Conférences

Nombre de membres 139 membres
   


Rubriques

Déplier Fermer Divers

Déplier Fermer Protection

Déplier Fermer Sortie

Déplier Fermer Communication

Déplier Fermer Documents

Déplier Fermer Réunions

Déplier Fermer Animations

Déplier Fermer Conférences

Derniers billets
Archives
11-2017 Décembre 2017
L M M J V S D
        01 02 03
04 05 06 07 08 09 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
Conférences

Le travail des éco-gardes par Stéphane Tarin 03/15  -  par Herve

Vendredi 6 mars 2015 le travail des éco-gardes par Stéphane Tarin     

Écogardes du Pilat

Un travail au cœur des préoccupations environnementales

Écogardes du Pilat

Un travail au cœur des préoccupations environnementales

Je ne savais pas que nous avions des écogardes dans le Pilat !

Je ne sais pas bien quel travail il peut réaliser !

Voici ce que l’on pouvait entendre avant la causerie du 6 mars animée par Stéphane TARIN.

Eco Garde du Pilat

Stéphane TARIN est employé par le Parc Naturel Régional (PNR) du Pilat depuis 2003.

Avec son collègue, ils interviennent sur un territoire composé de 47 communes (38 dans la Loire et 9 dans le Rhône) occupé par 54 000 habitants.

Leur rôle s’articule principalement autour de 2 missions.

L’écogarde n’est pas assermenté et ne possède donc pas de pouvoir réglementaire.

Par contre, par sa présence sur le terrain, il est a même de repérer les problèmes (décharges sauvages, signalétique temporaire inadaptée…). Immédiatement, il signale ces anomalies au Maire de la commune, qui a le pouvoir de police, afin de faire cesser le problème.

Le PNR du Pilat emploie chaque année 8 personnes en insertion. L’écogarde devient alors chef d’équipe. Ils entretiennent les chemins de randonnée, la signalétique, organisent des nettoyages…

Stéphane participe aussi au suivi des diverses espèces de reptiles du Pilat comme la coronelle girondine et le lézard catalan. Ces reptiles sont dans nos contrées en limite nord de leurs aires de répartition.

Des plaques en ciment sont posées sur divers sites. Accumulant la chaleur, elles servent d’abris pour les reptiles. Il "suffit" de les soulever pour faire des découvertes.

Par sa présence régulière sur le terrain, il est aussi à même d’observer ou de recueillir des témoignages sur la faune et la flore du Pilat.

Merci à Stéphane TARIN pour l’éclairage apporté sur son métier !

Eco Garde du Pilat

Vendredi 6 mars 2015 le travail des éco-gardes par Stéphane Tarin     

Écogardes du Pilat

Un travail au cœur des préoccupations environnementales

Écogardes du Pilat

Un travail au cœur des préoccupations environnementales

Je ne savais pas que nous avions des écogardes dans le Pilat !

Je ne sais pas bien quel travail il peut réaliser !

Voici ce que l’on pouvait entendre avant la causerie du 6 mars animée par Stéphane TARIN.

Eco Garde du Pilat

Stéphane TARIN est employé par le Parc Naturel Régional (PNR) du Pilat depuis 2003.

Avec son collègue, ils interviennent sur un territoire composé de 47 communes (38 dans la Loire et 9 dans le Rhône) occupé par 54 000 habitants.

Leur rôle s’articule principalement autour de 2 missions.

L’écogarde n’est pas assermenté et ne possède donc pas de pouvoir réglementaire.

Par contre, par sa présence sur le terrain, il est a même de repérer les problèmes (décharges sauvages, signalétique temporaire inadaptée…). Immédiatement, il signale ces anomalies au Maire de la commune, qui a le pouvoir de police, afin de faire cesser le problème.

Le PNR du Pilat emploie chaque année 8 personnes en insertion. L’écogarde devient alors chef d’équipe. Ils entretiennent les chemins de randonnée, la signalétique, organisent des nettoyages…

Stéphane participe aussi au suivi des diverses espèces de reptiles du Pilat comme la coronelle girondine et le lézard catalan. Ces reptiles sont dans nos contrées en limite nord de leurs aires de répartition.

Des plaques en ciment sont posées sur divers sites. Accumulant la chaleur, elles servent d’abris pour les reptiles. Il "suffit" de les soulever pour faire des découvertes.

Par sa présence régulière sur le terrain, il est aussi à même d’observer ou de recueillir des témoignages sur la faune et la flore du Pilat.

Merci à Stéphane TARIN pour l’éclairage apporté sur son métier !

Eco Garde du Pilat

Fermer Fermer

Publié le 15/04/2015 ~ 14:26   Tous les billets   Haut