Blog - Sortie

Nombre de membres 139 membres
   


Rubriques

Déplier Fermer Divers

Déplier Fermer Protection

Déplier Fermer Sortie

Déplier Fermer Communication

Déplier Fermer Documents

Déplier Fermer Réunions

Déplier Fermer Animations

Déplier Fermer Conférences

Derniers billets
Archives
11-2017 Décembre 2017
L M M J V S D
        01 02 03
04 05 06 07 08 09 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
Sortie

11 ème nuit de la chouette 04/15  -  par Lydie

Samedi 4 avril 2015 11ème nuit de la chouette par Lydie et Pascal.

Tous les retours de mes collègues légériens et lyonnais sont négatifs puisqu'il a plu fortement le soir-là : seules les sorties matinales ont permis d'observer des chouettes chevêches et hulottes.

J'avais prévu une sortie pour observer 2 chouettes chevêches qui se tiennent habituellement sur le toit en tuiles d'une vieille ferme.

 

C'était bien mal parti, avec un temps orageux, quelques gouttes de pluie, un léger vent du nord et un thermomètre à 11°.

Mais elles ne sont pas de sortie, il fait trop froid !

Nous étions donc 6 personnes pour faire la  sortie de 11h00 (j'ai regroupé les 2 groupes, puisqu'il n'y avait qu'une seule personne pour le CPN le Colibri : Véronique) Après une présentation rapide des rapaces nocturnes présents sur le Pilat et sur les pelotes de réjection, le petit groupe est  parti marcher à travers les rues de Maclas. Le couple de faucon crécerelle était sur le clocher et s'est accouplé sous nos yeux. Les 1ères hirondelles rustiques, quelques moineaux et rougequeue noir, mais toujours pas de petite chouette.

Les geais construisent leur nid, un lapin grignote, le milan noir passe, le rouge-gorge chante, il fait bon vivre à Maclas.

J'en profite pour montrer le nichoir installé dans le pré mais le couple doit toujours être dans un vieux noyer.

Mais c'est mal me connaitre, et pour ne pas s'avouer vaincus, nous décidons de partir sur un site que je connais bien où vit un couple qui se laisse souvent admiré sur Toucheboeuf.

Donc à midi direction Bessey, où cette fois une petite chouette chevêche est perchée dans son cerisier, bien à l'abri du vent du nord. Un couple de milan noir s'affaire à construire leur nid non loin, ils sautent sur le nid pour tasser les branches.

Dans le même peuplier, un étourneau imite le torcol fourmilier...quel farceur !

Finalement avec de la persévérance

Samedi 4 avril 2015 11ème nuit de la chouette par Lydie et Pascal.

Tous les retours de mes collègues légériens et lyonnais sont négatifs puisqu'il a plu fortement le soir-là : seules les sorties matinales ont permis d'observer des chouettes chevêches et hulottes.

J'avais prévu une sortie pour observer 2 chouettes chevêches qui se tiennent habituellement sur le toit en tuiles d'une vieille ferme.

 

C'était bien mal parti, avec un temps orageux, quelques gouttes de pluie, un léger vent du nord et un thermomètre à 11°.

Mais elles ne sont pas de sortie, il fait trop froid !

Nous étions donc 6 personnes pour faire la  sortie de 11h00 (j'ai regroupé les 2 groupes, puisqu'il n'y avait qu'une seule personne pour le CPN le Colibri : Véronique) Après une présentation rapide des rapaces nocturnes présents sur le Pilat et sur les pelotes de réjection, le petit groupe est  parti marcher à travers les rues de Maclas. Le couple de faucon crécerelle était sur le clocher et s'est accouplé sous nos yeux. Les 1ères hirondelles rustiques, quelques moineaux et rougequeue noir, mais toujours pas de petite chouette.

Les geais construisent leur nid, un lapin grignote, le milan noir passe, le rouge-gorge chante, il fait bon vivre à Maclas.

J'en profite pour montrer le nichoir installé dans le pré mais le couple doit toujours être dans un vieux noyer.

Mais c'est mal me connaitre, et pour ne pas s'avouer vaincus, nous décidons de partir sur un site que je connais bien où vit un couple qui se laisse souvent admiré sur Toucheboeuf.

Donc à midi direction Bessey, où cette fois une petite chouette chevêche est perchée dans son cerisier, bien à l'abri du vent du nord. Un couple de milan noir s'affaire à construire leur nid non loin, ils sautent sur le nid pour tasser les branches.

Dans le même peuplier, un étourneau imite le torcol fourmilier...quel farceur !

Finalement avec de la persévérance

Fermer Fermer

Publié le 15/04/2015 ~ 14:51   Tous les billets   Haut