Blog - Conférences

Nombre de membres 142 membres
   


Rubriques

Déplier Fermer Divers

Déplier Fermer Protection

Déplier Fermer Sortie

Déplier Fermer Communication

Déplier Fermer Documents

Déplier Fermer Réunions

Déplier Fermer Animations

Déplier Fermer Conférences

Derniers billets
Archives
06-2018 Juillet 2018
L M M J V S D
            01
02 03 04 05 06 07 08
09 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
Conférences

Comment et jusqu'où se soigner par les plantes dans le Pilat ? - par Françoise Philidet 03/18  -  par Clotilde

Vendredi 23 février 2018 Causerie à St Appolinard sur le thème "Comment et jusqu'où se soigner par les plantes dans le Pilat ? par Françoise PHILIDET, herbaliste diplomée de l'ELPM de Lyon.   

2018_02_23_Plantes_medicinalesJPG.JPG 

C’est une salle comble qui est venue écouter avec intérêt Françoise Philidet nous parler des plantes et de comment se soigner avec elles. Certains la connaissaient déjà pour avoir participé à un de ces stages. Elle était présente avec nous ce jour pour transmettre son savoir considérant  que les plantes font partie du patrimoine.

Françoise commence par nous d’une étude récente qui montre que 65% des français pensent que se soigner avec les plantes sert à quelque chose, bien que ce ne soit environ que 40% qui les utiliseraient réellement. Elle nous rappelle également le contexte en France où les conseils et la médecine par les plantes sont interdits d’où l’intitulé d’ « herbaliste » qui fleurit à ce jour.

Les plantes sont principalement utilisées en prévention pour ne pas être malade (cures de saisons, hygiène de vie…). Les plantes seront donc utilisées dans les soins du quotidien et les problèmes simples (rhume, insomnie, problèmes digestifs…). Pour les problèmes plus graves elles seront  utilisées en médecine complémentaire. Ce qui différencie la médecine allopathique de la médecine par les plantes est que dans le premier cas, une seule molécule de plante est utilisée tandis que c’est la plante entière (avec sa centaine de constituants) qui est utilisée dans le second cas. Or les plantes dans leur entier n’ont que très peu d’effets secondaires et de contre-indications, certaines molécules compensant les effets secondaires d’autres molécules.

Sous quelle forme les utiliser ? Le plus simple est de les prendre en tisane, mais il est possible également de préparer des huiles, des baumes, des alcoolatures... Les bourgeons, les fleurs de Bach, les Huiles Essentielles sont aussi une autre façon d’utiliser leurs nombreuses propriétés. La médecine par les plantes a donc l’avantage non seulement de nous rendre autonome (en les cueillant, les séchant et les préparant nous-mêmes) et est également plus économique.

Françoise nous a présenté ensuite, brièvement, pas moins d’une cinquantaine de plantes que l’on peut trouver communément dans le Pilat ou dans  notre jardin et avec lesquelles l’on peut se soigner facilement des affections courantes, telles que les maux d’hiver, le drainage du rein, du foie, le soin des yeux, de la peau, les problèmes circulatoires, de sommeil, les blessures, les piqures… Et elle aurait pu en parler pendant longtemps encore !

A la suite de la causerie, le CPN le Colibri a offert un verre de jus de pomme (cuvée 2015 de Colibri, si, si, il en reste encore !). Les 87 personnes présentes sont reparties enthousiastes et satisfaites avec des recettes et autres conseils…

Merci à Françoise pour ce partage des savoirs ancestraux et pour nous avoir redonné confiance en notre capacité de nous soigner par nous-mêmes, naturellement, avec ce que nous offre simplement la nature tous les jours…

Vous retrouverez tout l’agenda de Françoise Philidet (conférences, formations et sorties) sur le site de son association savoyarde Calenduline à www.calenduline.org

Vendredi 23 février 2018 Causerie à St Appolinard sur le thème "Comment et jusqu'où se soigner par les plantes dans le Pilat ? par Françoise PHILIDET, herbaliste diplomée de l'ELPM de Lyon.   

2018_02_23_Plantes_medicinalesJPG.JPG 

C’est une salle comble qui est venue écouter avec intérêt Françoise Philidet nous parler des plantes et de comment se soigner avec elles. Certains la connaissaient déjà pour avoir participé à un de ces stages. Elle était présente avec nous ce jour pour transmettre son savoir considérant  que les plantes font partie du patrimoine.

Françoise commence par nous d’une étude récente qui montre que 65% des français pensent que se soigner avec les plantes sert à quelque chose, bien que ce ne soit environ que 40% qui les utiliseraient réellement. Elle nous rappelle également le contexte en France où les conseils et la médecine par les plantes sont interdits d’où l’intitulé d’ « herbaliste » qui fleurit à ce jour.

Les plantes sont principalement utilisées en prévention pour ne pas être malade (cures de saisons, hygiène de vie…). Les plantes seront donc utilisées dans les soins du quotidien et les problèmes simples (rhume, insomnie, problèmes digestifs…). Pour les problèmes plus graves elles seront  utilisées en médecine complémentaire. Ce qui différencie la médecine allopathique de la médecine par les plantes est que dans le premier cas, une seule molécule de plante est utilisée tandis que c’est la plante entière (avec sa centaine de constituants) qui est utilisée dans le second cas. Or les plantes dans leur entier n’ont que très peu d’effets secondaires et de contre-indications, certaines molécules compensant les effets secondaires d’autres molécules.

Sous quelle forme les utiliser ? Le plus simple est de les prendre en tisane, mais il est possible également de préparer des huiles, des baumes, des alcoolatures... Les bourgeons, les fleurs de Bach, les Huiles Essentielles sont aussi une autre façon d’utiliser leurs nombreuses propriétés. La médecine par les plantes a donc l’avantage non seulement de nous rendre autonome (en les cueillant, les séchant et les préparant nous-mêmes) et est également plus économique.

Françoise nous a présenté ensuite, brièvement, pas moins d’une cinquantaine de plantes que l’on peut trouver communément dans le Pilat ou dans  notre jardin et avec lesquelles l’on peut se soigner facilement des affections courantes, telles que les maux d’hiver, le drainage du rein, du foie, le soin des yeux, de la peau, les problèmes circulatoires, de sommeil, les blessures, les piqures… Et elle aurait pu en parler pendant longtemps encore !

A la suite de la causerie, le CPN le Colibri a offert un verre de jus de pomme (cuvée 2015 de Colibri, si, si, il en reste encore !). Les 87 personnes présentes sont reparties enthousiastes et satisfaites avec des recettes et autres conseils…

Merci à Françoise pour ce partage des savoirs ancestraux et pour nous avoir redonné confiance en notre capacité de nous soigner par nous-mêmes, naturellement, avec ce que nous offre simplement la nature tous les jours…

Vous retrouverez tout l’agenda de Françoise Philidet (conférences, formations et sorties) sur le site de son association savoyarde Calenduline à www.calenduline.org

Fermer Fermer

Publié le 04/03/2018 ~ 14:25   Tous les billets   Haut