Programme des activités
 
Activités
Rubriques

Déplier Fermer Divers

Déplier Fermer Protection

Déplier Fermer Sortie

Déplier Fermer Communication

Déplier Fermer Documents

Déplier Fermer Réunions

Déplier Fermer Animations

Déplier Fermer Conférences

Derniers billets
Archives
12-2017 Janvier 2018 02-2018
L M M J V S D
01 02 03 04 05 06 07
08 09 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
 ↑  
Archives 01/2018

Association "CPN Le Colibri"

COMPTE RENDU DE L'ASSEMBLEE GENERALE EXTRAORDINAIRE

 DU 20 JANVIER 2018

Etaient présents :

Vanessa COQUEREL

Clotilde DARCHE

Maurice DECLERCK

Véronique JUTHIER

Jacqueline LAMIRAL, Secrétaire

Jean LAVALLEZ

Thierry PELUCHON

Etaient représentés :

Lionel BLAIN par Thierry PELUCHON

Pierric EXERTIER par Jacqueline LAMIRAL

Jean-Luc JUTHIER par Véronique JUTHIER

Etaient excusés:

Hervé BOUYSSOU

Samuel MESNIL

soit 10 votants

*          *          *

Rappel de l'ordre du jour:

  • Présentation et adoption des nouveaux statuts de l'Association collégiale.
  • Election des membres du Collectif
  • Questions diverses. 

*          *          *

Présentation et adoption des nouveaux statuts de l'association collégiale

L'objet de cette AG Extraordinaire est de transformer l'association en association collégiale, suite à l'absence de volontaires pour participer au Conseil d'Adminstration de Colibri, lors de l'Assemblée Générale ordinaire du 28 octobre 2017.

Une association collégiale est une association loi 1901, déclarée en Préfecture, qui ne comporte pas de dirigeants mais dont les membres sont investis des mêmes pouvoirs nécessaires au fonctionnement de l'association.

Les responsabilités ne sont pas seulement portées par quelques uns ( Président en particulier mais aussi Trésorier et Secrétaire) ) qui souvent dans les associations se retrouvent avec des charges trop lourdes et s'épuisent, mais par un collectif qui se répartit les tâches.

Ce type d'association permet un fonctionnement collectif impliquant plus fortement les adhérents qui peuvent ainsi s'approprier l'association et s'investir en se répartissant plus équitablement les tâches.

Cette implication peut se traduire de plusieurs manières :

  • participation au Collectif qui va être constitué après approbation des nouveaux statuts (collectif composé de 5 à 15 membres)
  • participation plus ponctuelle sur une thématique particulière dans le cadre des animations proposées par l'association
  • participation plus ou moins régulière aux réunions du collectif en fonction des points à l'ordre du jour ( il est proposé de constituer une liste d'adhérents qui souhaitent recevoir les invitations aux réunions du Collectif) sachant que les réunions de celui-ci sont ouvertes à tous les adhérents

Maurice DECLERCK craint que, quel que soit le mode de fonctionnement de l'association, il n'y ait pas de changement, car tout repose  en fait sur la capacité des adhérents à être volontaires et à dégager du temps pour s'investir.

Clotilde DARCHE reconnaît qu'un collectif mal organisé ne produira rien de mieux, mais le passage en mode "collectif" était devenu nécessaire, puisqu'au Conseil d'Administration, réduit à 7 membres, il n'y avait pas de volontaire pour assurer la présidence de l'association. Il conviendra donc d'être vigilant sur le fonctionnement du Collectif.

Suite à la très faible participation à la présente Assemblée générale, il sera nécessaire de lancer un appel aux adhérents, pour rejoindre le Collectif et/ou proposer des thèmes d'animations, d'actions qu'ils souhaiteraient mener.

C'est pourquoi il est proposé que, dorénavant, la lettre d'information adressée régulièrement aux adhérents annonce les dates des réunions du Collectif ainsi que leurs ordres du jour

Il est ensuite procédé à la lecture collective des statuts. Plusieurs améliorations sont apportées, en particulier la rédaction de l'article 2, relatif aux buts de l'association : cet article est modifié pour insister sur le fait que Colibri ne fait pas que de la sensibilisation mais conduit des actions concrètes.

Vanessa COQUERELsouhaite que Colibri s'investisse dans des actions très concrètes de protecion de la nature (chantiers participatifs – suivi d'espèces....) et n'organise pas seulement des ateliers, trop souvent perçus par les adhérents comme s'adressant exclusivement aux enfants.

Des actions sont déjà conduites mais pas assez connues : chantier participatif de création de mares ou de construction de murets, participation à l'opération "fréquence grenouilles", suivi des populations d'hirondelles et installation de 2 tours à hirondelles....

Maurice DECLERCK cite aussi des actions de sauvetage d'animaux (castor, buses...) qui ont été réalisées. Colibri pourrait être identifié comme relais entre le grand public et les organismes spécialisés dans les soins aux animaux blessés.

Colibri pourrait aussi effectuer des repérages de sites pollués ou de lieux de décharges.

D'autres actions concrètes sont déjà conduites : collecte des stylos usagers pour leur recyclage, distribution de graines de tournesol aux adhérents pour nourrir les oiseaux.

Ce sont les conférences qui sont le mieux connues et les plus fréquentées.

Thierry PELUCHON propose que, lors des conférences, les participants soient sollicités pour proposer d'assurer eux mêmes des conférences/causeries selon leurs compétences.

Maurice DECLERCK fait remarquer que, contrairement à ce qui est indiqué dans l'article 1, il ne s'agit pas d'une création mais bien d'une modification des statuts d'une association existante. Ceci devra être bien précisé lors de la déclaration en Préfecture.

Les statuts sont approuvés par 9 voix pour et 1 abstention.

Election des membres du Collectif

Sont candidats :

Hervé BOUYSSOU

Vanessa COQUEREL

Clotilde DARCHE

Véronique JUTHIER

Jacqueline LAMIRAL

Jean LAVALLEZ

Samuel MESNIL

Thierry PELUCHON

Les membres du Collectif sont élus à la majorité des voix présentes ou représentées.

*          *          *

Publié le 20/01/2018 ~ 17:15  Haut

Vendredi 5 janvier 2018 Que deviennent nos déchets dans le Pilat ? Ramassage - Tri - Recyclage - par Caroline Radet-Taligot.    

2017_01_05_Dechets.JPG

Protéger la nature est un objectif du CPN Le Colibri. Et une façon de protéger notre Terre est bien entendu de produire le moins de déchets possible qui viendraient la polluer. Mais lorsque quand même nous en mettons dans nos poubelles, que deviennent-ils ?

Voilà la question à laquelle est venue répondre Caroline Radet-Taligot, responsable du Pôle Environnement à la Communauté de Communes du Pilat Rhodanien, accompagnée de Mr Gabriel Roudon, vice-président chargé de l’environnement au sein de la communauté de communes.

Après le visionnage d’un petit film sur le fonctionnement du centre de tri de Firminy dont nous dépendons, Mme Radet-Taligot a commencé par nous rappeler les consignes de tri effectives dans le Pilat et ses implications.  Par exemple il ne faut pas mettre de papier de taille inférieure à un format A5 car ils ne sont pas pris en charge par les machines…

Depuis la mise en place de la collecte sélective et de la redevance incitative, le tonnage par an d'ordures ménagères collectées a diminué de 39%, avec comme pendant, une hausse du tri sélectif et des déchets récoltés en déchetterie…

Après la collecte, les déchets sont soit réemployés (notamment les textiles, 1%), soit valorisés au niveau de la matière (refonte ou re-travail, 39%), soit valorisés organiquement (déchets verts, 13%), soit valorisé énergétiquement (incinération des ordures ménagères et récupération de chaleur, 21%). Enfin, le reste, soit 26%, est enfoui. Trier a donc une importance en matière d’emploi et d’environnement.

Enfin a été abordée la question du financement  du service de gestion des déchets, avec le choix qui a été fait depuis 2013 de passer à un fonctionnement par une Redevance d’Enlèvement des Ordures Ménagères (fixe 70%) avec une partie incitative (30%). Elle nous rappelle également l’obligation du service de gestion d’avoir un équilibre budgétaire entre les dépenses et les recettes (provenant de la revente des matières, du soutien des éco-organismes et de la redevance incitative).

Gabriel Roudon, élu en charge de l’environnement et de la gestion des déchets a également pu répondre aux questions des participants présents. S’en est suivi  un débat très riche où il a été question de la nécessité avant tout de produire moins de déchets (notion de 0 déchets), de la pollution de cette gestion des déchets, de l’entretien des bacs de tris, mais également de la place du citoyen et du politique face aux fabricants d’emballages…

Et Colibri dans tout cela ?

Maurice Declerck est venu présenter la part active réalisée par l’Association Le Colibri. Depuis quelques années déjà, Colibri a  mis en place un service de TTS Tri Très Sélectif notamment pour les capsules à café Tassimo, les outils d’écritures et les bouchons plastique en partenariat avec les écoles, les commerçants, et les mairies du Pilat. Si vous souhaitez vous aussi apporter votre petite goutte d’eau ou tout simplement en savoir plus, voici le lien : http://www.cpnlecolibri.fr/articles.php?lng=fr&pg=729&mnuid=529&tconfig=0

Merci à Caroline Radet-Taligot, Gabriel Roudon et Maurice declerck pour leurs interventions respectives et leur disponibilité pour répondre aux multiples questions des participants et participer ainsi au succès de cette soirée !

Pour faire suite à notre causerie et trouver des idées pour utiliser les déchets que nous n'aurions pas pu éviter de mettre dans notre poubelle, le Colibri vous propose de nous retrouver le samedi 20 janvier à partir de 14h à la Maison des Associations de Maclas afin de donner une seconde vie aux déchets de notre poubelle de tri.
Au menu, et selon les envies de chacun: fabrication d'une mangeoire pour oiseaux à partir de briques de jus de fruits ou de bouteilles en plastique, création de pots et autres objets en tressage de papiers publicitaires,...
Venez avec bouteilles, briques, conserves, prospectus.... et votre bonne humeur
Ce sera également l'occasion de partager vos idées pour éviter le remplissage de nos poubelles ou pourquoi pas les réduire à 0!

Et à très bientôt avec "Le Colibri" pour le bien de notre territoire du Pilat !

Publié le 16/01/2018 ~ 10:46  Haut