Programme des activités
 
Activités
Rubriques

Déplier Fermer Divers

Déplier Fermer Protection

Déplier Fermer Sortie

Déplier Fermer Communication

Déplier Fermer Documents

Déplier Fermer Réunions

Déplier Fermer Animations

Déplier Fermer Conférences

Derniers billets
Archives
11-2018 Décembre 2018 01-2019
L M M J V S D
          01 02
03 04 05 06 07 08 09
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            
 ↑  
Archives 12/2018
Assemblée Générale 2018/12/15  -  par Jacqueline

Association "CPN Le Colibri"

COMPTE RENDU DE L'ASSEMBLEE GENERALE

 DU 15 DECEMBRE 2018

Etaient présents :

Vanessa COQUEREL

Clotilde DARCHE

Maurice DECLERCK

Régis DUMAS

Jean-Luc JUTHIER

Véronique JUTHIER

Jacqueline LAMIRAL

Jean LAVALLEZ

Eliane MAZARD

Jean MAZARD

Jean MAZZONI

Thierry PELUCHON

Etaient représentés :

Marie Claude et Georges FEAUD représentés par Jean MAZARD

Joëlle et Michel RAMOS par Jacqueline LAMIRAL

Pierre EXERTIER par Clotilde DARCHE

Catherine LAVALLEZ et Giovanni BOSCHETTI par Jean LAVALLEZ

soit 19 votants

*          *          *

Rappel de l'ordre du jour:

  • Présentation et adoption des bilans : moral, d'activité et financier de 2017/2018
  • Projets et budget prévisionnel 2018 / 2019
  • Election du Collectif
  • Questions diverses

*          *          *

Présentation et adoption des bilans : moral, d'activité et financier

(pour les détails se reporter au rapport de présentation téléchargeable sur le site internet de CPN Le Colibri )

Les bilans moral et d'activité sont présentés par Clotilde DARCHE et Jacqueline LAMIRAL et le bilan financier par Thierry PELUCHON.

La grande nouveauté 2018, dans la vie de l'association, a été sa transformation en association collégiale : l'association est maintenant gérée par un Collectif de 8 personnes, qu'il est souhaitable d'étoffer (les statuts prévoient 5 membres minimum et 15 membres maximum).

En 2018 une newsletter a été créée et un nouveau système d'envoi des mails aux adhérents ("Sendinblue") a été mis en place.

Adhérents :

Comme dans toute association, le nombre des adhérents évolue et on constate en 2017/2018 une baisse des adhésions : 93 adhérents  (- 54 par rapport à 2016/2017), représentant 46  familles, soit 78 adultes et 15 enfants.

A noter qu'en 2016/2017 des adhésions gratuites ont été offertes aux participants de conférences importantes comme celle concernant la maladie de Lyme.

La majorité des adhérents provient des communes du secteur de Pélussin ( Pélussin, Maclas, Véranne, Roisey, St Appolinard ) mais aussi de nombreuses autres communes du Pilat ou d'ailleurs.

Actions réalisées en 2017/2018 :

  • 8 causeries: les vendredis soir, ouvertes à tous, elles connaissent un vrai succès avec, en moyenne 30 personnes, à noter que, lors de la conférence sur le thème du Rhône, le Ciné-Pilat a accueilli beaucoup plus de personnes, d'où l'intérêt d'organiser des conférences en partenariat avec d'autres associations
  • 8 animations ou sorties: depuis cette année elles sont ouvertes à tous et sont en général organisées en lien avec le thème de la causerie.
  • Participation à des manifestations extérieures : ces participations sont maintenant recentrées sur des manifestations locales ( Foire Bio du Pilat – Fête de Mares avec l'île de la Platière)
  • Actions en matière de protection : sauvegarde des amphibiens, la "maison aux hirondelles" de St Pierre de Boeuf (Eliane et Jean MAZARD se sont, cette saison encore, rendus sur place tous les mardis pour nettoyer le trottoir devant la maison), distribution de graines de tournesol (200kg).
  • Autre action importante: le tri très sélectif  cette opération conduite par Maurice DECLERCK a débuté il y a 4 ans par la collecte des capsules de café, puis des bouchons plastiques, des instruments d'écriture en plastique, de certains emballages plastiques et depuis cette fin d'année des bouchons de liège. Elle a permis de collecter 2038 kg de déchets qui ont été recyclés.
  • Cette opération est conduite en partenariat avec "Aux Sources de Lugus", LaMyopathie, CPN Le Colibri, Coeur2Bouchons et Terracycle.
  • Pour tous les produits, sauf les bouchons de liège, l'argent est reversé directement aux associations bénéficiaires (LaMyopathie, Coeur2Bouchon). Pour le recyclage des bouchons de liège, CPN Le Colibri percevra l'argent et le reversera.
  • Actuellement il y a 60 points de collecte, essentiellement dans des écoles. les contenants de collecte sont fabriqués par Maurice DECLERCK : boîtes à chaussures mais aussi tubes plastiques pour des points de collecte importants (grandes surfaces : Leclerc Chavanay, Biocoop Annonay).
  • Cette opération est assortie d'animations dans les écoles : 50 animations dans une dizaine de groupes scolaires et de collèges (du CP à la 3ème).
  • Pour continuer cette opération qui est actuellement portée essentiellement par Maurice DECLERCK, Colibri a besoin de bénévoles.

Bilan financier 2017/2018

Le résultat net 2017/2018 est de – 842,31 € pour un montant de dépenses de 2 317,71 € et un montant de recettes de 1 475,40 €. Les comptes ont été arrêtés à la date du 31/08/2018.

En 2018, les recettes proviennent essentiellement des adhésions (875 €) les autres recettes proviennent des dons et du tronc lors des conférences (215 €) et enfin de la vente de produits  (355 €). Colibri ne bénéficie que d'une seule subvention : 30 € de la municipalité de Maclas.

Les principales dépense de 2018 correspondent à l'achat d'un nouveau système de repasse pour la tour à hirondelles de Roisey (900 €) ainsi qu'à l'installation du panneau de présentation de la tour à hirondelles à St-Pierre-de-Boeuf (421 €).

A l'arrêt des comptes, c'est une somme de 6 358,45 €  qui est en caisse, après prise en compte du reliquat des exercices antérieurs :+7 200,76 €.

Les bilans moral, d'activité et financier 2017/2018 sont approuvés  chacun à l'unanimité des présents soit 19 voix pour.

Projets et budget prévisionnel 2018/2019

(voir le détail dans le rapport de présentation téléchargeable sur le site internet de CPN Le Colibri)

Objectifs pour 2018/2019:

Pérenniser l'existence du CPN Le Colibri en intégrant de nouvelles personnes au Collectif et en continuant nos actions :

  • assurer les 10 causeries et les 10 balades-sorties nature en rapport si possible avec les thèmes abordés en conférences
  • intervenir auprès des écoles et des particuliers
  • participer à des événements : foire bio du Pilat...
  • inaugurer la tour à hirondelles de St Pierre de Boeuf, mettre en place suivi et animation autour des 2 gites à hirondelles
  • rechercher d'autres projets à mettre en place si possible avec des partenaires

Budget prévisionnel 2018/2019

Il est élaboré sur la base des dépenses et recettes ordinaires de l'exercice précédent. Il s'élève à  1430 € en recettes et 1 600 € de dépenses. 1 200 € de dépenses exceptionnelles sont également prévus ( inauguration de la tour à hirondelles et réalisation de panneaux pour le stand de Colibri).

Ce budget est équilibré grâce au reliquat de l'exercice antérieur.

Tout nouveau projet devra être assorti d'une recherche de financement, sans quoi le solde positif actuel sera très vite épuisé.

Les projets et le budget prévisionnel 2018/2019  sont approuvés à l'unanimité des présents soit 19 voix pour.

Election au Collectif

A l'exception de Samuel MESNIL qui ne souhaite plus faire partie du Collectif, les membres actuels du Collectif acceptent de se représenter. Une nouvelle personne, Nonande. MENETRIER, souhaite rejoindre le Collectif. Elle assistera à la prochaine réunion pour mieux connaître l'association.

Le Collectif se compose des personnes suivantes :

Hervé BOUYSSOU, Vanessa COQUEREL, Clotilde DARCHE, Véronique JUTHIER, Jacqueline LAMIRAL, Jean LAVALLEZ, Thierry PELUCHON.

La composition du Collectif est approuvée à l'unanimité soit par 19 voix pour.

Tous les membres de l'association peuvent participer, même ponctuellement, aux réunions du Collectif, afin d'apporter des idées nouvelles.

*          *          *

Publié le 15/12/2018 ~ 13:36  Haut

Samedi 15 décembre 2018 : Atelier de fabrication de mangeoires à oiseaux assuré par Clotilde Darche, Denis Choron et Laurent Juzsack à la Maison des Associations de Maclas.

Ce samedi 15 décembre, avant notre assemblée générale,  avait lieu notre animation mensuelle. Il s’agissait de fabrication de mangeoires pour nourrir les oiseaux cet hiver, le tout au profit de l’association. Neuf personnes dont deux enfants volontaires et participatifs ont eu le bonheur de s’y atteler.

Malgré le froid, nous nous sommes mis à l’extérieur pour faire les découpes de bois. Et c’est avec plaisir que nous nous sommes rapatriés au chaud pour terminer l’assemblage !

Au total, quatre mangeoires ont été fabriquées, à suspendre ou mettre sur un poteau. Le tout s’étant déroulé dans une ambiance très conviviale, il ne manquait plus que le vin chaud !

Un grand merci à Denis et Laurent pour avoir apporté leur aide, leur outillage et leurs connaissances ! A refaire l’année prochaine, en essayant pourquoi pas d’autres tailles ou d’autres modèles.

Mangeoire2.JPG

Mangeoire3.JPG

Publié le 22/12/2018 ~ 16:10  Haut

Vendredi 7 décembre 2018 Causerie sur "Les nuisibles ! Vous avez dit nuisibles ?"  par Régis Didier

Régis Didier, naturaliste du Pilat, est venu ce soir nous parler des espèces dites « nuisibles » et de la règlementation qui les concerne.

Depuis 2016, la loi parle d’animaux susceptibles d’occasionner des dommages et non plus de nuisibles.  Ils sont regroupés en 3 catégories selon leur origine (espèces indigènes pour la liste I) et selon la durée de la réglementation (3 ans pour la liste II et 10 ans pour la liste III).

19 espèces sont concernées en France : ragondin, rat musqué, vison d’Amérique, raton laveur, chien viverand, bernache du Canada (liste I), renard, martre, fouine, belette, putois, pie, étourneau, geai, corneille, corbeau freux (liste II), sanglier, lapin de garenne, pigeon ramier (liste III).

Nuisibles.JPG

Le classement de ces espèces en tant que nuisibles a pour conséquence un encadrement particulier de leur élimination. Ces animaux peuvent donc être détruits tout au long de l’année, si cela est fait dans les cadres réglementaires en vigueur. Paradoxalement, ceci n’est pas le cas de bien d’autres espèces dont la destruction n’est pas encadrée et peut donc être effectuée par n’importe qui et n’importe quand (par exemple frelons asiatique, souris, musaraignes…).

Ce sont des arrêtés préfectoraux qui fixent les conditions de destruction de ces espèces. Différentes méthodes peuvent être employées pour détruire ces animaux : tir, déterrage, furetage, enfumage, oiseaux de chasse et piégeage. Les produits toxiques sont interdits. Chaque espèce a ses procédés particuliers.

Régis Didier nous parle en particulier du piégeage qu’il connait bien. Il nous a présenté les différents systèmes de pièges existant ainsi que les modalités d’obtention de l’agrément de piégeur. Une fois un animal « nuisible » attrapé, il ne peut être relâché et doit obligatoirement être détruit sous peine d’amende.

Pour quels motifs ces animaux sont-ils classés en tant que nuisibles ? Selon la loi, ce classement se justifie par  l’atteinte qu’ils peuvent porter à la santé et la sécurité publique (par exemple l’échinococcose du renard), à la protection de la faune et de la flore, aux dommages importants causés aux activités agricoles, forestières et aquacoles ou encore aux dommages importants à d’autres formes de propriété (poulailler ou ruche par exemple). Ce classement varie régulièrement d’une année sur l’autre et donne lieu à des débats houleux.

S’en est suivie une série de questions permettant de mieux comprendre l’origine de ce classement, notamment en termes de propositions institutionnelles, ainsi que des questions plus particulières sur certaines espèces non mentionnées tel le blaireau.

Un grand merci à Régis pour nous avoir présenté, de façon neutre et ouverte, cette question si délicate aux yeux de certains amoureux de la nature et de la faune en particulier.

Publié le 22/12/2018 ~ 15:52  Haut