Comme le Colibri, apportons chacun notre petite goutte d'eau à la préservation de la Nature !   

Programme des activités
 
Activités
Rubriques

Déplier Fermer Divers

Déplier Fermer Protection

Déplier Fermer Sortie

Déplier Fermer Communication

Déplier Fermer Documents

Déplier Fermer Réunions

Déplier Fermer Animations

Déplier Fermer Conférences

Derniers billets
Archives
09-2022 Octobre 2022
L M M J V S D
          01 02
03 04 05 06 07 08 09
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            
 ↑  
Tous les billets

CAUSERIE le vendredi 4 mars 2022 : « Les oiseaux du Pilat: bilan des comptages et observations » par Lydie Dubois.

Lydie Dubois, membre de la LPO depuis plus de 35 ans, a mis en place depuis  2012 un suivi naturaliste des  populations d’oiseaux du Pilat.Ce soir, devant 43 personnes, Lydie est venue nous parler de son travail bénévole sur le terrain et des résultats de ses observations ornithologiques.

Une présentation rapide de la LPO, France et Loire, nous apprend que cette association anime plusieurs réseaux de suivi (Cigogne Blanche, Hiboux Grands-Ducs …) grâce au travail d’observation de ses adhérents. Reconnue d’utilité publique, elle n’a cependant que 60 000 adhérents, alors que son homologue britannique, la RSPB, en compte plus de 2 millions.

Une paire de jumelles, un carnet et un crayon, un bon guide ornitho et parfois un smartphone, voilà l’équipement du parfait  bénévole de la LPO. Les observations faites sont  rentrées sur le site faune-France.org, regroupant ainsi une quantité formidable d’informations sur les populations d’oiseaux en France.

C’est de sa propre initiative que Lydie Dubois a commencé son travail de terrain dans le Pilat. Tout a commencé à Chavanay autour d’une belle colonie d’hirondelles de fenêtre menacée par des travaux de rénovation.  Lydie a alors obtenu que soient installés 35 nichoirs (deux pour chaque nid détruit) sur 5 immeubles voisins et ce fut un succès : la colonie s’est parfaitement adaptée et a prospéré, maçonnant en plus des nids naturels et cohabitant, parfois difficilement, avec une petite colonie de moineaux domestiques. Avec 87 couples en 2021, c’est la plus grosse colonie de la Loire !

Le bourg de Maclas peut lui aussi se réjouir d’abriter 45 couples de ces oiseaux alors que l’on en compte que 150 dans l’agglomération lyonnaise.

Ces exemples positifs ne doivent pas nous faire oublier la réalité : la chute des populations d’hirondelles de fenêtre de 39% en 30 ans en France.

Pour les moineaux friquets, c’est une baisse de 80% en 10 ans.

Maclas comportait une colonie de 6 couples sur la maison des Associations en 2012. Après des travaux de rénovation en 2017 puis la construction d’un auvent en 2021, 9 nichoirs ont été construits par Marc Bisson puis installés en partenariat avec le CPN Le Colibri. Seuls deux couples nicheurs sont restés. Nous verrons cette année si les nouveaux nids seront adoptés

Martinets noirs, martinets à ventre blanc, busards cendrés, grands-ducs, circaètes Jean-le-Blanc, guêpiers d’Europe, hirondelles de rocher, choucas des tours…  voici quelques-unes des espèces que compte Lydie et que nous trouvons sur notre territoire, de Pélussin à St Julien-Molin-Molette, de St Maurice-l’Exil à Roisey …

Les résultats des comptages annuels  montrent une baisse générale de l’ensemble des populations d’oiseaux du Parc avec  en plus de la nette diminution des effectifs (l’hirondelle rustique par exemple), des nichées moins nombreuses (notamment chez les grands-ducs dont les nichées, habituellement de 3-4 poussins, sont réduites à 1 ou 2), et encore l’échec de l’élevage des petits  jusqu’à l’envol (0 jeune à l’envol pour les circaètes jean-le-blanc en 2021).

Le cas du milan royal est affligeant : 40 oiseaux sont morts cet hiver (surtout en Haute Loire) d’empoisonnement par la bromadiolone. Pour les protéger, des placettes d’alimentation ont été créés afin de regrouper les oiseaux.

Du côté des rapaces nocturnes, la passion de Lydie, le bilan n’est vraiment pas bon non plus.

Pour la chouette effraie, la situation est catastrophique : l’utilisation de raticide par les arboriculteurs et les particuliers serait une explication.  Les  5 nichoirs posés sont restés vides.

La chouette chevêche est quand-à-elle tout simplement en train de disparaître.

Les grands-ducs sont eux victimes des barbelés, d’électrocution et de collisions avec les voitures.

Mais les comptages révèlent parfois aussi de bonnes surprises :

- à Condrieu, c’est une population de guêpiers d’Europe qui s’épanouit avec 38 couples en 2021 après une chute à 14 couples en 2014.

Après discussion avec un viticulteur voisin, il est apparu que celui-ci avait réduit ses traitements des vignes grâce à la présence des guêpiers, insectivores des plus efficaces.

Deux chantiers nature en collaboration avec l’ile du Beurre ont également été réalisés pour dégager les nids des falaises envahies par du lierre.

- la population de martinets noirs nichant dans l’église de Roisey a plus que doublé depuis 2012.

- curieusement, on observe une hausse du nombre de martinets  à ventre blanc, autrefois appelés martinets alpins : on en trouve en quantité à St Julien-Molin-Molette et Bourg-Argental.

Mais en parallèle, alors qu’il était très commun à Pélussin, aucun n’a été trouvé nicheur en 2021.

Comptages, surveillance des migrations et des envols, pose de nichoirs, nettoyages des trottoirs, dégagement de nids envahis, entretien des nichoirs posés : voici quelques actions menées sur le terrain par des bénévoles du Colibri et ou de la LPO qui souhaitent se rendre utiles pour la biodiversité.

Il faut y ajouter le comptage d’autres espèces animales (castor et  tarente de Mauritanie) et surtout la tenue d’une permanence d’information et de sensibilisation sur la Via Rhôna  un mercredi après-midi sur deux, en partenariat avec l’Ile du Beurre et la LPO Rhône.

Pour toutes ces tâches, Lydie est entourée d’autres passionnés de nature toujours prêt quelques soient l’heure et la météo !

Un maitre mot les guide et les motive: l’écocitoyenneté.  Une belle leçon de vie.

Chouette_Lydie_D.jpg

Publié le 11/03/2022 ~ 12:12  Haut

ANIMATION : le samedi 19 février 2022 : Atelier de fabrication de nichoirs avec Denis et Clotilde.

nichoir20221.jpgCette année encore, Colibri a proposé un atelier participatif de fabrication de nichoir.

Cet atelier animé par Denis et Clotilde permettait de faire en kit ou de a à z des nichoirs à mésange ou dit « ouverts » pour les rouge-queue et/ou rouge-gorge.

Ce samedi, 10 personnes se sont rejointes dans une ambiance très conviviale à la Maison des Associations de Maclas.

Et chacun a fait sa part: les uns sciaient, les autres perçaient, les derniers vissaient, … Et c’est ainsi que les petites mains ont fabriqué et assemblé 9 nichoirs … gîtes labellisés «5 étoiles» pour faune avicole !

De quoi accueillir les futures nichées des oiseaux de nos jardins…

nichoir_20222.jpg

Merci à La Récup’ atelier partagé (Espace de Vie Sociale les 4 Versants) pour la préparation des kits et le prêt d’outils, ainsi qu’à tous les participants, pour leur présence, leur entrain, leur énergie à faire leur petite goutte d’eau.

                                                                                                                                                                                                                                           .

Publié le 22/02/2022 ~ 12:12  Haut

CAUSERIE le 18 ET 19 février 2022 : Par Hélène Tordjman autour de son livre « La croissance verte contre la nature ».

Rencontre organisée en partenariat avec Vent de Bio, Robin du Bois, Vayrana, la Maison de la Semence de la Loire et la Monnaie Locale du Pilat « le Babet ».

Trois rendez-vous ont été proposés du 18 au 19 février autour du livre d’Hélène Tordjman, économiste et maîtresse de conférences à l’université Sorbonne Paris-Nord.

1-Le vendredi  18 à 17h30 à la Librairie Pas’sage de Lecture, au Panier du Pilat à St Michel-sur-Rhône, où une quinzaine de personnes ont pu échanger avec Hélène et faire dédicacer leur livre.

2-Le vendredi  18 à 20h30 au Café des Balivernes de Maclas, pour une causerie suivie d’un temps de débat, qui a réuni une cinquantaine de personnes. Un moment passionnant pour apprendre ce qui se cache derrière les mots « croissance verte » et  mieux comprendre les stratégies européennes  de développement agricole.

3- Et enfin le samedi  19 à 10h à la Médiathèque Le Shed de Pélussin, avec environ 25 personnes, pour un dernier  temps de présentation du livre et de dédicace.

Ces trois rendez-vous, passionnants et instructifs, ont donc été une réussite et ont trouvé leur public.

Hélène Tordjman a été également très contente de son séjour pilatois. Nous sommes donc heureux du bilan de cet évènement.

Merci à tous pour votre participation, vos soutiens et vos échanges constructifs.

Restons vigilants !

H_Tordjman_illustration.jpg

Publié le 22/02/2022 ~ 12:11  Haut

SORTIE le lundi 7 février 2022 : Lutte contre les rats taupiers à St Appolinard par implantation de nichoirs à rapaces.

Quelle excellente idée que de lutter contre les rongeurs ravageurs sans utiliser de produits chimiques mais plutôt en favorisant l'implantation et la reproduction de leurs prédateurs principaux: les rapaces !

Une action à suivre dans le temps, qui a permis à l'association pilatoise CPN Colibri, à la LPO Loire et aux Jardins de Chrysope de conjuguer leurs efforts pour protéger l'environnement et la biodiversité !

Action_solidaire.JPG

Publié le 11/02/2022 ~ 08:35  Haut
Assemblée Générale 2021/12  -  par Clotilde

Association "CPN Le Colibri"

COMPTE RENDU DE L'ASSEMBLEE GENERALE

 DU 11 DECEMBRE 2021

Etaient présents :

Sébastien BERTHET Denis CHORON Vanessa COQUEREL Clotilde DARCHE

Maurice DECLERCK Hervé HORIOT Véronique JUTHIER Jean-Luc JUTHIER

Eric LACHKAR Jean LAVALLEZ Janick MANSANET Nadine MOUNIER André MELLE

Isabelle RODET Patrice RODET Alexandra ORDRONEAU Gisèle PESARESI Hilary TAYLOR

Etaient représentés :

Marc Bisson Paul SEBY par Vanessa Coquerel

Martine Bonnardel par Veronique Juthier

Etaient excusés:

Hervé BOUYSSOU

soit 21 votants

*          *          *

Rappel de l'ordre du jour:

  • Présentation et adoption des bilans : moral, d'activité et financier de 2019/2020 et 2020/2021
  • Projets 2021/2022 établis par le collectif
  • Election du Collectif et désignation des représentants légaux

*          *          *

Présentation et adoption des bilans : moral, d'activité et financier:

(pour les détails se reporter au rapport de présentation téléchargeable sur le site internet de CPN Le Colibri )

Le bilan d'activité est présenté par Clotilde DARCHE et le bilan financier par Hervé HORIOT. Ces présentations font ressortir deux années assez chamboulées par la crise sanitaire: 2019/2020 qui avait démarré avec un programme bien rempli de causeries et d'animations a vu les activités de Colibri abruptement arrêtées en mars 2020. Après une tentative de reprise à l'automne 2020, ce ne sera finalement qu'en 2021/2022 que les activités reprendront leur cours.

Adhérents :

Comme dans toute association, le nombre des adhérents évolue et les adhésions ont suivi l'activité de Colibri dans ce contexte. En 2019/2020, 80 personnes ont adhéré (un peu moins que l'année précédente mais un nombre relativement correct au vu de l’interruption du programme), ce qui représente 19 familles, 38 couples et 23 solo, soit 73 adultes et 7 enfants. En 2020/2021, les adhésions ont largement chuté du fait de l'absence d'activité: il y a eu 50 adhérents, ce qui représente 7 familles, 24 couples et 19 solo, soit 47 adultes et 3 enfants.

La majorité des adhérents provient des communes du secteur de Pélussin (Pélussin, Maclas, Véranne, Roisey, St Appolinard ) mais aussi de plus loin dans les départements limitrophes (Ardèche, Isère et Rhône).

Actions réalisées en 2019/2020 et 2020/2021:

  • Des causeries : 5 en 2019/2020 et 1 en 2020/2021: les vendredis soir, ouvertes à tous. Elles intéressent toujours autant le public avec, en moyenne, 30 personnes, voire 40 à 50 participants. Ces conférences permettent notamment de faire connaître l'association, et de prendre contact avec des personnes.
  • Des animations ou sorties: 7 en 2019/20 et 1 en 2020/21: elles sont ouvertes à tous et sont autant que possible en lien avec les thèmes des causeries.
  • Participation à des manifestations extérieures : tenue de stand uniquement lors de la Foire Bio du Pilat à Pélussin (en 2019 et en 2020), suite au souhait de Colibri de se positionner sur des évènements locaux; et aussi un ciné-débat à Ciné Pilat, en partenariat avec Vent de Bio et le Parc Naturel du Pilat.
  • Distribution de graines pour aider les oiseaux à passer l'hiver: en 2019 nous sommes passés à un producteur bio et sans OGM avec 236 kg distribuésà l’hiver 2019/20. En 2020/21 nous avons augmenté la commande : 444kg de graines ont été vendues.
  • le Tri Très Sélectif : la collecte de stylos usagés et autres objets se développe de plus en plus avec 150 points de collecte : écoles, mairies... et plus d'une vingtaine de personnes mobilisées autour de ce projet. Une réflexion est à mener pour trouver d'autres partenaires ou structures relais pour prendre en charge les lieux éloignés du Pilat et péreniser le projet.
  • Des interventions dans les écoles:

+ les TAP  “Autour du jardin“ à l'école de Tarentaise avec Clotilde DARCHE (16 séances + 4 matinées en 2019/2020 et 48 séances en 2020/2021)

+ un projet autour des oiseaux à l'école du Perollier à Ecully (2 matinées)

+ un projet autour de la faune sauvage du Pilat avec l'école privée de Pelussin (5 sorties)

  • Le sauvetage de la faune sauvage : régulièrement contacté pour des animaux blessés, nous nous sommes rapprochés du centre de l'Hirondelle, "Centre de Soins pour Animaux Sauvages" et leur apportons un soutien financier. Vanessa Coquerel a été nommé référente oiseau et a un rôle de récupératrice des animaux blessés pour les emmener jusqu'au centre de soin. Un projet à suivre et qui pourrait déboucher sur la formation de Vanessa et l'ouverture d'un mini centre de premiers soins.

Bilan financier 2019/20:

Le résultat net 2019/2020 est de +305,95 pour un montant de dépenses de 2 319,36€ et un montant de recettes de 2 625,31€. Les comptes ont été arrêtés à la date du 31/08/2020.

En 2019/2020 les recettes proviennent principalement des adhésions (830 €), de dons et produits du tronc "nicheuro" (713,90€) et de la vente de produits et services : vente de mangeoires, nichoirs et graines de tournesols (761,91€), d'un reliquat de 2018/2019 de vente de services auprès d'un centre de loisirs (280€).

Les principales dépenses de 2019/2020 correspondent à l'achat de graines et autres matières pour la fabrication de mangeoires et nichoirs (670,90€), à la rémunération des intervenants causeries et animations (833,33€) ainsi qu'aux frais de mission et charges exceptionnelles (375,2€) et les dépenses courantes de frais bancaires et d'assurance (439,97€).

A l'arrêt des comptes, c'est une somme de 6 404,39 € qui est en caisse.

Bilan financier 2020/2021:

Le résultat net 2020/2021 est de – 16,91 pour un montant de dépenses de 1 752,10€ et un montant de recettes de 1 735,19€. Les comptes ont été arrêtés à la date du 31/08/2021.

En 2020/2021 les recettes proviennent principalement des adhésions (575€), des produits du tronc "nicheuro" (25€) et de la vente de produits et services (1 135,19€): vente de mangeoires, nichoirs et  graines de tournesols.

Les principales dépenses de 2020/2021 correspondent à l'achat de graines et autres matières pour la fabrication de mangeoires et nichoirs (670,40€), à la rémunération des intervenants causeries et animations (347,82€) ainsi que d'autres charges (365,49€) et les dépenses courantes de frais bancaires et d'assurance (368,39€).

A l'arrêt des comptes, c'est une somme de 6 404,39 € qui est en caisse.

Les bilans d'activité et financier sont approuvés à l'unanimité des présents soit 21 voix pour.

Projets 2021/2022 établis par l'ancien Collectif:

(voir le détail dans le rapport de présentation téléchargeable sur le site internet de CPN Le Colibri)

Objectifs pour 2021/2022:

Pérenniser l'existence du CPN Le Colibri en intégrant de nouvelles personnes au Collectif.

  • assurer des causeries et des balades-sorties nature selon les centres d'intérêts des membres du collectif et des adhérents.
  • intervenir auprès des écoles et des particuliers
  • participer à des événements locaux : Foire bio du Pilat et autres
  • mener une réflexion sur le devenir des gites à hirondelles
  • pérenniser l'activité de Tri Très Sélectif
  • trouver d'autres projets à mener avec des partenaires locaux
  • développer ce qui est ressorti du pique-nique rencontre de septembre 2021

Election au Collectif et désignation des représentants légaux :

Jacqueline Lamiral nous a tristement quitté cette année. Les autres membres souhaitent rester au collectif pour l'année à venir.

Après un tour de table des participants à la réunion, André Melle, Sebastien Berthet et Isabelle Rodet font part de leur souhait d'intégrer le collectif. D'autres participants envisagent des implications ponctuelles en fonction des besoins et des animations.

Après un vote des présents et représentés, le Collectif se compose des personnes suivantes:

Sébastien BERTHET, Vanessa COQUEREL, Clotilde DARCHE, Hervé HORIOT, Véronique JUTHIER, Jean LAVALLEZ, André MELLE, Isabelle RODET.

Conformément à l'article 9 des nouveaux statuts de l'association collégiale "CPN Le Colibri", article relatif au fonctionnement du Collectif, il est proposé de désigner un membre du Collectif pour représenter l'association pour toutes les opérations relatives à la gestion du compte bancaire ouvert par l'association à la Banque Postale sous le numéro 1589088T038. Hervé HORIOT est désigné à l'unanimité pour être représentant légal de l'association chargé de la gestion de ce compte bancaire. Jean Lavallez sera son suppléant.

Le Collectif se réunira le jeudi 16 décembre 2021 à 18h30 chez Jean et réfléchira à une organisation afin de péréniser et développer les activités de Colibri.

*          *          *

Publié le 11/02/2022 ~ 08:30  Haut