Programme des activités
 
Recherche
 
Fermer
Prestations du Colibri
Actions de protection
Actualités naturalistes
Membres de Projets

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe

-- Prochaine activité
 
SORTIE ANNULEE CAUSE DE MAUVAIS TEMPS
Sortie/balade  "Le long de la Semène et du barrage du Sapt près de St Genest Malifaux" Samedi 10 novembre
En compagnie de nos guides animateurs du parc du Pilat Marcel et Claude
RZV : Maclas 130H30 devant la Maison des Associations (route de StAppolinard).

Marcel Miribel et Claude David, nos guides animateurs du parc du Pilat nous emmènent à la découverte des sources de la Semène, des zones de tourbières voisines et du barrage du Sapt appelé aussi des Plats à St Genest Malifaux. Ils nous fourniront plein d'explications et d'histoires sur ces lieux naturels ou bien domptés pour faciliter l'activité de l'homme.

Le lieu de RV sera à Maclas 13H30 et au Col de la République 14H15 à côté du monument Vélocio.

Notre association vous attend nombreux pour marcher ensemble et échanger sur ce sujet avec nos guides.

Les 2 derniers billets

Vendredi 26 octobre 2018 Causerie sur "L'eau dans le massif du Pilat"  par Bernard Etlicher

Le Colibri a eu le plaisir de recevoir Bernard ETLICHER, géographe, professeur émérite de l'Université de Saint-Etienne pour évoquer les enjeux de l’eau dans le massif du Pilat.
Depuis les temps les plus anciens, l'eau par son abondance et sa qualité a toujours été une ressource qui a fait la richesse du massif du Pilat. Largement exploitée au cours des siècles passés, pour sa force motrice, par l'industrie et l'artisanat, cette ressource l'est plus encore de nos jours pour l'eau potable et l'agriculture.
 
Les besoins croissants et les évolutions climatiques ne risquent-ils pas à brève échéance de la menacer?
Bernard ETLICHER nous a présenté des éléments de réponse à cette importante question.
L'association Vayrana nous a aussi fait part de son point de vue du terrain quant à l'état des sources et les conséquences pour le consommateur.

Retrouver ici le résumé de cette conférence

Publié le 30/10/2018 ~ 21:11  Haut

Vendredi 7 Septembre 2018 Causerie sur "La transition énergétique : du global au local"

par Sylvain Godinot, spécialiste énergie climat.

20180907 veranne.JPGPour cette première causerie de notre cycle 2018/2019, nous avons accueilli Sylvain Godinot, spécialiste énergie et climat, qui est venu nous parler de la transition énergétique.

Partant du constat qu’une Terre ne suffit plus à notre mode de vie et que le jour du dépassement à lieu de plus en plus tôt dans l’année (cette année ce fut le 1er août 2018), la question est : allons-nous poursuivre jusqu’à l’effondrement ?

Depuis les années 70, s’est faite jour l’idée que la croissance s’arrêtera tôt ou tard faute de ressources. Cette idée n’est pas sérieusement contredite depuis 40 ans et de plus en plus de scientifiques le disent. Il est donc nécessaire d’opérer une transition, c'est-à-dire de changer notre fonctionnement.

Mais alors, que faire et comment faire ?

Bien que la crise soit globale, car elle concerne aussi l’effondrement de la biodiversité et la raréfaction des ressources, Sylvain Godinot est venu nous parler plus spécialement de la transition énergétique, car c’est le domaine qu’il connait le mieux. L’objectif actuel est de sortir des énergies fossiles, limitées et sources d‘émissions, notamment en carbone, principal gaz à effet de serre mis en cause dans le réchauffement climatique. Aujourd’hui, il ne faudrait déjà plus utiliser que 20% des gisements connus en énergies fossiles.

Il existe différents scénarios permettant de sortir des énergies fossiles et de réduire drastiquement notre empreinte écologique. Ils s’appuient sur différentes stratégies, telles le laisser-faire ou encore la réduction de la demande en énergie. Sylvain nous parle en particulier du scénario de Négawatt (association créée par des experts en énergie, ayant pour objectif le développement d’une politique énergétique fondée sur la sobriété et l’efficacité énergétique et sur un recours plus affirmé aux énergies renouvelables).

La sobriété est donc au cœur de ce scénario. Il s’agit de mettre la priorité sur les besoins énergétiques essentiels, de réduire la quantité d’énergie nécessaire à un même besoin et de produire de l’énergie à partir de sources renouvelables.

Il existe 3 types de sobriété : la sobriété dimensionnelle (réduire les tailles de divers équipements : chaudières, voitures…), la sobriété d’usage (en termes de niveau et de durée d’utilisation / d’exploitation) et enfin la sobriété coopérative (mettre en place des organisations collectives du territoire et de l’urbanisme favorisant la mutualisation).

Sylvain Godinot approfondit ensuite les propositions faites pour les 4 principaux secteurs émetteurs de CO2 : le bâtiment, la mobilité-les transports, l’industrie, l’agriculture -l’alimentation.

Ce scénario demande une réelle mutation de notre système de production et de nos modes d’utilisation de l’énergie. Il s’agit avant tout de développer la production d’électricité renouvelable, d’arrêter le nucléaire (cher et dangereux) et d’interconnecter les réseaux d’énergies pour plus d’efficacité et de solidarité.

La bonne nouvelle, nous dit-il, c’est que nos sociétés ont déjà par le passé (au XXème siècle en particulier), opéré de très importantes transitions énergétiques,  notamment avec  l'arrivée massive du pétrole puis du nucléaire. La nouvelle transition énergétique qu'il nous faut réaliser aujourd'hui est en fait déjà engagée et les scénarios qui émergent partout dans le monde permettent de trouver des solutions, par exemple en matière de stockage de l’énergie. De plus, cette mutation génère la création de nombreux emplois.

Sylvain Godinot a terminé sa présentation en évoquant les principales structures ressources dans le Pilat et a répondu aux questions de l’assistance nombreuse (52 personnes).

Merci à lui pour sa présentation claire, son écoute attentive des questions posées ainsi que pour les réponses documentées qu’il a fournies et qui ont été très appréciées.

Pour plus d’information :

ALEC42 (Agence Locale de l’Energie et du Climat de la Loire), qui donne des informations sur la rénovation énergétique.

SIEL (Syndicat Intercommunal des Energies du département de la Loire) : c’est en France, l’un des syndicats départementaux d’énergie les plus innovants et impliqués dans les énergies renouvelables et les économies d’énergies.

Le « cadastre solaire » (dispositif applicable sur un territoire, permettant de recenser, sur l'ensemble de ce territoire, toutes les surfaces, sur toiture en particulier, propices à l'installation de panneaux solaires). Ce thème sera exposé dans une de nos prochaines conférences Colibri.

Publié le 14/09/2018 ~ 18:47  Haut